Rolls-royce-Ae 2100                  

Rolls-Royce Avon

année 1946 Rolls-royce-Dart

Vue d'un réacteur Rolls-Royce Avon (photo : Science et Vie Aviation 1951) Vue d'un réacteur Rolls-Royce Avon.

Le réacteur britannique Avon, premier turboréacteur à compresseur axial étudié par Rolls-Royce, fut monté dans de nombreux appareils civils et militaires des années 1950. La version utilisée sur le Comet C-4 développait une poussée de 4.760 kg, elle fut portée à plus de 5.500 kg pour les versions les plus évoluées. L'Avon destiné au marché civil (R.A.29/Avon 524), était doté d'un compresseur axial à seize étages, de huit chambres de combustion et d'une turbine à trois étages. Sa longueur était de 3,17 m pour un diamètre de 1,04 m, son poids à sec était de 1.510 kg et sa poussée atteignait 4.760 kgp avec une vitesse de rotation de 8.000 tr/min.

Ce moteur fut monté sur des appareils commerciaux comme la Caravelle, sur de nombreux appareils militaires comme le Canberra, le Valiant, le Hunter, le Sea Vixen, le Lightning ou sur l'appareil expérimental X-13. Il fut aussi construit sous licence en Suède, par SFA (Svenska Flygmotor A.B.), pour équiper les chasseurs Saab 32 Lansen (version RM5, type R.A.7R pour le A32A) et le Saab 35 Draken (version RM6). Le Avon fut décliné en de multiples versions, parmi lesquelles le R.A.7, le R.A.7R, le R.A.21, le R.A.23, le R.A.24R, le R.A.26, le R.A.28, ou encore le R.A.29. Les Avon Series 100 furent les premières versions militaires du réacteur, les Series 200 furent des modèles militaires plus puissants dotés d'un compresseur de type Sapphire et de chambres de combustion modifiées, les Series 300 furent des développements militaires dotés d'une réchauffe (pour le English Electric Lightning), et les Series 500 furent des versions civiles équivalentes aux militaires de la série 200.


Tableau de versions :
Modèle Date Poussée Remarques
A.J.65 Avon R.A.1 1945 2.980 kgp Moteur prototype servant aux tests et au développement.
R.A.2 1947 2.730 kgp Moteur de pré-production destiné aux essais.
R.A.3 (Avon militaire Mk. 100) 1948 2.950 kgp Désignation civile pour le premier moteur Avon recevant une référence Mark. Premier réacteur Avon avec une turbine à deux étages.
R.A.7 1950 3.405 kgp Version civile plus puissante issue du R.A.3. Démarreur électrique.
R.A.7R 1952 4.300 kgp Réacteur construit sous licence en Suède (SAAB Lansen) et connu comme le RM5.
R.A.9 1952 2.950 kgp Réacteur Mk. 502 destiné au Comet 2.
R.A.16 1952 4.100 kgp Réacteur Mk. 502 destiné au Comet 3.
R.A.21 1953 3.630 kgp Moteur de production developpé depuis le R.A.7, et réacteurs militaires Mk. 113 et Mk. 115. Construits en Belgique pour les Hunter.
R.A.22 1953 3.250 kgp Réacteur militaire Mk. 101 F.A.3. modifié.
R.A.24 1952 4.300 kgp Réacteur construit sous licence en Suède (RM5B2).
R.A.25 1953 3.150 kgp Réacteur Mk. 503 destiné au Comet 3.
R.A.26 1954 4.500 kgp Réacteur Mk. 521, version civile du R.A.28.
R.A.28 1954 4.500 kgp Réacteur destiné au bombardier Vickers Valiant.
R.A.29 1955 5.000 kgp Désignation civile pour les moteurs militaires Series 300. Montage sur SE-210 Caravelle.



Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs