Bristol-160 blenheim v                    

Bristol Buckingham

février 1943 Bristol-164 brigand

Vue d'un Buckingham B. I (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue d'un bombardier Bristol Buckingham B. I (KV 335), de la Royal Air Force.

Prévu à l'origine comme un bombardier de jour tactique devant remplacer le Blenheim à la fin de l'année 1942, le Buckingham (référence constructeur Type 163), ne fut pas disponible en quantité jusqu'en 1944, au moment ou sa conception tactique avait été rendue obsolète par l'excellence inattendue du Mosquito, qui avait déjà démontré sa capacité à emporter une charge de bombes allant jusqu'à 4.000 livres (environ 1.810 kg), tout en étant considérablement plus rapide, au détriment cependant, d'un rayon d'action plus faible que celui du Buckingham. En conséquence, le contrat initial de février 1942 portant sur 400 avions fut réduit à environ 120 exemplaires, les derniers 54 appareils construits (et le reste modifié rétrospectivement) étant de type transport rapide (C. I) destiné au Transport Command.

Le Buckingham fut développé depuis un projet plus ancien de bombardier de jour connu comme le Beaumont (Type 162), et répondant à une spécification du ministère de l'Air (Air Ministry Spec. B. 2/41), qui devait correspondre à une demande du Air Staff de la fin de l'année 1940, pour un bombardier de support rapproché. Le Beaumont lui-même supplantait un encore plus ancien projet (répondant à la Spec. B.7/40), pour une version bombardier du Beaufighter équipée de deux moteurs Hercules ou Griffon. Le Beaumont devait aussi recevoir des propulseurs Hercules, mais la bascule vers le Buckingham fut faite quand les plus puissants Centaurus devinrent disponibles. Les défauts de jeunesse des premiers Centaurus et les retards prolongés dans les cercles officiels pour finaliser les besoins eurent les malheureuses conséquentes décrites plus haut.

Le prototype du Buckingham (immatriculé DX 249) vola pour la première fois début février 1943 sans l'armement. Le second prototype (registre DX 255) fut totalement armé et vola peu de temps après. Ces avions avaient des extrémités des ailes effilées et de petits plans de queue verticaux. Sur les troisième et quatrième prototypes (DX 259 et DX 266), les éléments de queue étaient rectangulaires et les dérives avaient été agrandies. Sur les Buckingham de production (en commençant par le KV 301), les moteurs Centaurus IV des prototypes furent remplacés par des Centaurus VII ou XI. Bien que moins rapide que le Mosquito non armé, le Buckingham était alors le plus rapide parmi les bombardiers à tourelle.

La version transport rapide dérivée et employée par la R.A.F. pouvait transporter quatre personnes en plus des trois membres d'équipage et était dépourvue de tourelle défensive dorsale. L'armement d'un Buckingham en version bombardier, type B. I, comprenait quatre mitrailleuses fixes de calibre 7,7 mm, tirant vers l'avant, deux armes défensives identiques montées en gondole ventrale, et une tourelle dorsale portant quatre armes de même type, et la charge maximale de bombes atteignait 4.000 livres (environ 1.810 kg).


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

BUCKINGHAM B. I     
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 2.520 ch             Bristol Centaurus VII ou XI                       
Envergure/Span 21,89 m    Longueur/Length 14,27 m    Hauteur/Height 5,33 m     Poids total/Weight 17.260 kg      
Vitesse/Speed 530 km/h à 3660 m Plafond/Ceiling 7.620 m    Autonomie/Range 3.800 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945