Heinkel-He 178              

Heinkel He 219

novembre 1942 Henschel-Hs 123

Vue d'un He 219A-5/R2 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un He 219A-5/R2 Uhu. Avion capturé aux couleurs de la R.A.F., automne 1945. Armement : quatre canons MG 151 de calibre 20 mm dans un coffre ventral, et une de même type de chaque côté, à l'emplanture des ailes.

Après un manque d'intérêt initial pour ce chasseur pouvant remplir plusieurs rôles quand il fut proposé pour la première fois en août 1940, le RLM (Reichsluftfahrtministerium, ministère de l'Air du Reich) autorisa Heinkel, à la fin de l'année 1941, à commencer un travail détaillé du projet qui fut finalement accepté fin 1942. Le développement du He 219 fut long et tortueux, à cause de rivalités entre Josef Kammhuber, le commandant des forces aériennes de nuit allemandes, Ernst Heinkel, le fabricant, et Erhard Milch, le responsable de la construction des avions au RLM. Plusieurs projets Heinkel, d'abord celui d'un bombardier rapide, puis ceux de chasseurs de tailles diverses et dotés de différents moteurs, furent refusés par le RLM en 1940 et 1941, pour diverses raisons (trop complexes, conception trop risquée). Finalement ces projets évoluèrent chez le constructeur, vers un chasseur de nuit qui correspondait alors à un fort besoin de la chasse allemande. Le modèle proposé fut encore rejeté par le RLM en janvier 1942, au profit d'appareils comme le Ju 88 ou le Me 210. La construction d'un prototype fut cependant poursuivie, malgré quelques retards de fourniture des moteurs DB 603. Après avoir vu la machine en novembre 1942, Kammhuber demanda immédiatement une mise en production, malgré les objections de Milch qui avait rejeté le chasseur quelques mois auparavant.

Le premier prototype du He 219 Uhu (Hibou grand-duc, en français), effectua son vol inaugural en novembre 1942, ses moteurs étant alors des Daimler-Benz DB 603A d'une puissance unitaire de 1.750 ch, et les essais d'armement furent effectués le mois suivant. Une commande initiale fut passée pour une centaine d'exemplaires de production, et cette quantité fut augmentée pour passer à 300 machines, pendant la période de mise en place de l'outillage, en avril 1943.

Une vingtaine de He 219A-0 de présérie avaient été fabriqués l'été suivant, et ces chasseurs furent suivis d'environ quarante exemplaires du He 219A-2 (le A-1 ayant été abandonné). Le A-2 était un modèle biplace, et les propositions faites pour un bombardier triplace A-3 et pour une version de reconnaissance en haute altitude A-4 ne furent pas retenues. La fabrication fut poursuivie avec les variantes A-5, A-6, et A-7, motorisées pour la plupart, par diverses versions du moteur DB 603, mais des propulseurs Jumo 213E furent montés sur le He 219A-7/R5, et des Jumo 222 sur le 217A-7/R6. Le A-5 était un triplace qui emportait plus de carburant dans les réservoirs internes.

La production totale des séries du He 219A atteignit environ 270 exemplaires,et ces avions, avec environ vingt prototypes ou machines de pré-production, et quelques biplaces He 219B-2 (développé depuis le A-6) furent les seuls à être mis en service opérationnel dans la Luftwaffe. Des cellules pour des prototypes du chasseur de nuit He 219C-1 et du chasseur-bombardier C-2 furent fabriquées, mais au moment de la victoire des Alliés en Europe, début mai 1945, ces avions attendaient toujours leurs moteurs Jumo 222. Le modèle C devait avoir un équipage de quatre hommes, le membre supplémentaire devant être placé dans une tourelle de queue dotée de quatre mitrailleuses MG 131 de 13 mm. Le moteur Jumo 222, conçu par Ferdinand Brandner, était un 24 cylindres à refroidissement liquide, formé de six rangées de quatre cylindres placées en forme d'hexagone autour d'un noyau central. Sa puissance maximale atteignait environ 2.465 ch, pour une puissance en régime de croisière de 1.870 ch.

Le He 219 était un chasseur bimoteur à aile haute évolué, avec un cockpit pressurisé, des sièges éjectables, et un train d'atterrissage tricycle. Ses moteurs étaient refroidis par des radiateurs annulaires intégrés dans les capots cylindriques qui ressemblaient à ceux utilisés pour des moteurs radiaux, et Heinkel avait prévu un ensemble spécifique comprenant le capot, le propulseur en V inversé, le radiateur, et certains accessoires, ce groupe (Kraftei) pouvant facilement être monté dans une nacelle. L'équipage standard comprenait un pilote et un opérateur radar placés en tandem, mais de manière peu commune, dos à dos. Le radar destiné à la chasse de nuit était un Lichtenstein SN-2 (FuG 220, Funk-Gerät), ou un FuG 212 (Lichtenstein C-1). L'armement pouvait également comprendre des mitrailleuses montées dans le dos de la cellule et orientées en oblique vers le haut, de type Schräge Musik.

Le He 219 fut essayé en service opérationnel à partir de juin 1943, et il connut rapidement un certain succès, puisqu'il put abattre lors de ses premières missions, quelques bombardiers, et même atteindre un niveau de performance lui permettant de rivaliser avec la version bombardier du de Havilland Mosquito, qui était alors presque intouchable, de par sa vitesse, son plafond opérationnel, et sa maniabilité. Malgré son très bon niveau pour un appareil doté de moteurs à pistons, le chasseur de nuit ne put cependant jouer un rôle significatif lors de la Deuxième Guerre mondiale, car l'industrie allemande soumise à des bombardements, ne put le produire en quantité suffisantes.


Plan d'un He 219A-5/R2 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

He 219A-5/R2        
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1800 ch              Daimler-Benz DB 603E                              
Envergure/Span 18,50 m    Longueur/Length 15,55 m    Hauteur/Height 4,10 m     Poids total/Weight 15.300 kg      
Vitesse/Speed 670 km/h à 7000 m Plafond/Ceiling 12.700 m   Autonomie/Range 2.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945