Supermarine-S.4

Supermarine S.5

Supermarine-S.6

Vue d'un Supermarine S.5 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue d'un hydravion de course Supermarine S.5, en version S.5/25 (N220). Cet appareil fut le vainqueur de la Coupe Schneider en 1927, à Venise, devant un appareil de la même série.

Le S.5 succéda au Supermarine S.4 préparé pour la Coupe Schneider de 1925 à Baltimore. Il devait être équipé d'un moteur Napier Lion de 875 ch, mais à cause des délais de fabrication de ce propulseur, il ne put participer à la Coupe de 1926 qui fut gagnée par un Macchi M.39 italien.

L'année 1927 fut cependant marquée par la création de la High Speed Flight (The Flight) à Felixstowe, Suffolk, et les autorités passèrent commande de trois machines (Air Ministry Spec. 6/26). L'hydravion de construction entièrement métallique et de dimensions différentes de celles de son prédécesseur était doté d'une aile basse, d'un cockpit repositionné et de radiateurs de surface formé de tubes de cuivres placés sur les faces supérieure et inférieure des ailes, en remplacement du type Lamblin du S.4. La construction de la cellule était de type semi-monocoque, et était faite principalement en Duralumin, y compris pour les carénages du moteur. Les ailes basses étaient formées de longerons et de couples en épicéa, le revêtement étant constitué de feuilles de contre-plaqué. Le refroidissement de l'huile, suivant le même principe que celui appliqué pour le liquide de refroidissement, était effectué grâce à des tubes intégrés dans les côtés du fuselage.

Deux S.5 furent engagés dans la course de 1927 à Venise, ou ils furent transportés à bord du porte-avions H.M.S. Eagle. Le S.5/21 (N219) équipé d'un moteur à entraînement direct Lion VIIB de 875 ch, était piloté par le Flight Lieutenant Oswald Ewart Worsley, et le S.5/25 (N220), muni du même propulseur mais doté d'un réducteur, était piloté par le Flight Lieutenant Sidney Norman Webster. Cette deuxième machine 5/25 gagna la course devant la première 5/21, et ce furent les deux seuls hydravions à terminer la compétition. Pendant le parcours, Webster établit un nouveau record de vitesse sur 100 km à plus de 455 km/h.


Vue du troisième Supermarine de type S.5, immatriculation N221. Cet avion fut victime d'un accident, en mars 1928, lors d'un vol à pleine vitesse effectué avec une mauvaise visibilité, dans le Solent, au large de Calshot, Hampshire. L'appareil percuta la surface de la mer, et s'écrasa, tuant sur le coup le distingué pilote de la Royal Air Force, le Flight Lieutenant Samuel Marcus Kinkead. Vue d'un S.5 (photo : Les Avions - Philip Jarrett)

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
S.5/25              
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 875 ch                Napier Lion VIIB                                  
Envergure/Span 8,15 m     Longueur/Length 7,37 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 1.475 kg       
Vitesse/Speed 515 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range                


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Coupe SchneiderAvions Coupe Schneider