Heinkel-He 111

Heinkel He 112

Heinkel-He 115

Vue d'un He 112B-0 (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Heinkel He 112B-0 du 111/JG 132 (Jagdgeschwader 132), de la Luftwaffe, Fürstenwalde, Brandebourg, fin été 1938. Armement, un canon MG FF de 20 mm dans chaque aile, et une mitrailleuse MG 17 de calibre 7,9 mm de chaque côté, en partie avant du fuselage, emport possible de trois bombes de 22 livres (10 kg) sous chaque plan.

En octobre 1933, Hermann Goering avait demandé à des compagnies de construction aéronautique, de concevoir un avion monoplan de transport rapide, un projet qui aurait débouché sur un nouveau chasseur, et au premier semestre de l'année 1934, le RLM (Reichsluftfahrtministerium, ministère de l'Air du Reich), émit une spécification allant dans le même sens, pour un nouveau chasseur, malgré l'interdiction d'établissement d'une force aérienne frappant alors l'Allemagne. Ce dernier devait être monoplace, de construction métallique, doté d'un train rentrant, et capable d'atteindre 250 mph (400 km/h) à une altitude de 20.000 pieds (6.000 m). D'autres contraintes portaient sur le moteur, l'armement, les performances en montée, le plafond, et la charge alaire.

En réponse à cette demande, Heinkel conçut le He 112 au milieu des années 1930 comme un concurrent, rival du Messerschmitt Bf 109 et d'autres appareils (Arado, Focke-Wulf) destinés à la Luftwaffe, et du point de vue esthétique au moins, il était un appareil plus attrayant que son contemporain maintenant très connu. Comme le Bf 109, le premier prototype, He 112V1, immatriculation civile D-IADO, était aussi équipé d'un moteur anglais Rolls-Royce Kestrel V, bien que le Junkers Jumo 210 ait été le moteur qui devait l'équiper. Le vol inaugural du premier prototype fut effectué l'été 1935, et il fut suivi en novembre, du premier vol du deuxième appareil doté d'un moteur Jumo. Cet exemplaire avait des ailes d'une envergure réduite de un mètre, et fut suivi d'un troisième prototype recevant le même armement que le deuxième. Les modèles He 112V4, V5, V6, et V8 furent construits comme base pour le He 112A de production, le dernier des quatre étant équipé d'un moteur Daimler-Benz DB 600A de 1.000 ch.

Cependant, le He 112A ne fut pas mis en production, et le premier appareil de série fut le He 112B, basé sur les prototypes V7 et V9. Un lot de trente He 112B-0 fut fabriqué, et ces chasseurs firent livrés à la Luftwaffe, pour des essais en opérations en 1938. Plus tard dans cette même année, un peu plus d'une quinzaine de ces machines volèrent avec des équipages allemands, et menèrent des opérations pendant une brève période, dans le Grupo 5-G-5 des Forces Nationalistes lors de la guerre d'Espagne. Tous ces chasseurs, sauf deux, survécurent et furent ensuite intégrés dans la nouvelle force aérienne espagnole, au Maroc. Entre-temps, une douzaine d'autres He 112B-0 avaient été vendus aux forces aériennes de la marine impériale japonaise au printemps 1938, mais les plans pour les utiliser en service actif contre la Chine ne furent pas réalisés. Déçus par la lourde maintenance, et la faible manoeuvrabilité comparée à celles de chasseurs comme le Mitsubishi A5M, les Japonais n'utilisèrent finalement ces avions que pour l'instruction. Cet appareil fut désigné localement A7He1, et reçut plus tard la code Allié 'Jerry'. Quelques chasseurs qui devaient être livrés au Japon en mai 1938, furent utilisés par la Luftwaffe de manière temporaire, pour renforcer les forces aériennes lors de la Crise des Sudètes.

Par la suite, aucun He 112 ne fut construit pour le compte de la Lutfwaffe, malgré une opinion favorable de la part des pilotes allemands qui avait volé avec cet appareil. Le seul autre lot fabriqué fut un total d'environ 25 exemplaires (un peu moins de quinze B-0, et onze B-1) livrés aux forces aériennes de la Roumanie à l'automne 1939, et ces avions furent les seuls He 112 qui servirent de manière opérationnelle, bien que pendant un temps court, durant la Deuxième Guerre mondiale. Trois des B-1 furent ensuite revendus à la Hongrie. Deux autres prototypes furent encore construits, le V10 équipé d'un moteur Daimler-Benz DB-601A, et le V11, équipé d'un Jumo 210G, mais aucune production ne fut démarrée par la suite, ainsi qu'aucune nouvelle variante. La fabrication totale du He 112 est difficile à évaluer, elle peut être estimée à une centaine d'exemplaires.

Le He 112 fut conçu par Walter et Siegfried Günter. La cellule de ce chasseur était de type monocoque, formée de cadres et de lisses avec un fort revêtement travaillant. Ce dernier, ainsi que celui de la voilure et des empennages, était fixé par des rivets à têtes fraisées, de façon à obtenir une surface parfaitement lisse. La voilure était formée d'une section centrale épaisse montée avec un dièdre négatif, prolongée par des éléments de forme elliptique, fortement amincis aux extrémités, et disposés avec un dièdre positif. Les ailes basses contenaient dans la partie centrale, les réservoirs de carburant, et en arrière, deux petites soutes pouvant contenir des bombes de 10 kg. Les plans étant basés sur un longeron principal en Duralumin, complété d'un élément auxiliaire supportant les ailerons compensés et équilibrés, et les volets pouvant être abaissés jusqu'à 70°. Le poste du pilote était situé en arrière du longeron principal de l'aile. Il était doté d'une verrière coulissante vers l'arrière, et l'appui-tête du siège était inséré dans un cadre résistant, afin de protéger le pilote en cas d'accident. Les empennages étaient de forme elliptique sur certains exemplaires initiaux, mais une forme anguleuse fut adoptée par la suite. Le train d'atterrissage était complétement rétractable, y compris la roulette de queue. Les jambes du train principal qui se repliaient vers l'extérieur, étaient dotés d'amortisseurs oléopneumatiques.

En 1935, le He 112 était encore considéré comme supérieur au peu connu Bf 109, mais la tendance fut inversée, après l'arrivée du prototype Bf 109V2 équipé d'un moteur Jumo. A partir de ce moment, le Heinkel fut surclassé sur presque tous les plans. Le Bf 109 était plus rapide et largement plus agile, et sa construction était beaucoup plus simple que celle de son rival qui était complexe à cause de ses lignes courbes. Egalement le He 112 connut des pannes et des accidents, et son dessin évolua au fur et à mesure de son développement, ce qui pouvait signifier l'existence, sur l'avion initial, de sérieuses imperfections.


Plan d'un He 112B-0 (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson.

He 112B-0           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 680 ch                Junkers Jumo 210Ea                                
Envergure/Span 9,10 m     Longueur/Length 9,30 m     Hauteur/Height 3,80 m     Poids total/Weight 2.250 kg       
Vitesse/Speed 510 km/h à 4.000 m Plafond/Ceiling 8.500 m    Autonomie/Range 1.100 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939