Messerschmitt-Bf 109

Messerschmitt Bf 109B

Messerschmitt-Bf 110

Vue d'un Bf 109B-2 (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Bf 109B-2 du Staffel 2.J./88 Légion Condor, Espagne 1937-1938. Armement, deux mitrailleuses MG 17 de calibre 7,9 mm en partie supérieure du capot du moteur, et une tirant à travers le moyeu de l'hélice.

Au premier semestre de l'année 1934, le RLM (Reichsluftfahrtministerium, ministère de l'Air du Reich), émit une spécification pour un nouveau chasseur, malgré l'interdiction d'établissement d'une force aérienne frappant alors l'Allemagne. Ce dernier devait être monoplace, de construction métallique, doté d'un train rentrant, et capable d'atteindre 250 mph (400 km/h) à une altitude de 20.000 pieds (6.000 m). D'autres contraintes portaient sur le moteur, l'armement, les performances en montée, le plafond, et la charge alaire. En février de la même année, les compagnies Arado, Bayerische Flugzeug-Werke et Heinkel avaient obtenu un contrat pour développer des prototypes, et Focke-Wulf obtint un accord de même type, au mois de septembre suivant.

Le chasseur désigné Bf 109 fut finalement le gagnant de ce marché, aux dépens de son concurrent le plus sérieux, le He 112, et il fut par la suite, l'avion de combat le plus construit de tous les temps. Sa conception était due au Prof Willy Messerschmitt, avec l'assistance de Robert Lusser, et l'appareil était dessiné autour du Junkers Jumo 210A de 610 ch, qui était alors le plus puissant moteur d'avion développé en Allemagne. Cependant, un exemplaire de ce propulseur ne fut pas disponible à temps pour une installation dans le premier prototype Bf 109V1 (immatriculation civile D-IABI), et quand le premier vol de cet avion fut réalisé, en septembre 1935, il était équipé d'un moteur Rolls-Royce Kestrel V de 695 ch. Un Jumo 210A devint disponible pour un montage sur le second prototype (D-IUDE), qui effectua son vol inaugural le mois de janvier suivant. Pendant ce temps, le RLM avait passé commande de dix exemplaires supplémentaires destinés à une évaluation. Le Bf 109V3 devait être le prototype pour le modèle de production initial, le Bf 109A, mais son armement constitué uniquement de deux mitrailleuses MG 17, fut considéré comme non adapté. Le nombre de mitrailleuses fut par conséquent porté à trois sur les quatrième et septième prototypes, et ce dernier servit de modèle pour la première version de production, le Bf 109B-1 équipé d'un moteur Jumo 210D de 635 ch, et armé de trois mitrailleuses MG 17, ou de deux MG 17 et d'un canon MG FF tirant à travers le moyeu de l'hélice.

Au cours du milieu de l'année 1937, le Bf 109B avait commencé à remplacer l'obsolète et peu apprécié biplan Heinkel He 51 dans les escadrilles de la Luftwaffe, la première unité équipée étant le Jagdgeschwader 2. Une brève apparition publique du chasseur avait été faite l'année précédente, durant les Jeux olympiques d'été tenus à Berlin début août 1936, mais l'année suivante, le chasseur Messerschmitt attira l'attention sur le plan mondial, par ses prestations effectuées lors du 4e Meeting Aéronautique International de Zürich, Suisse, tenu fin juillet 1937. La confirmation fut donnée au cours de cette année riche en événements, quand en novembre 1937, le Bf 109V13 équipé d'un moteur spécialement préparé Daimler-Benz DB 601 établit un nouveau record de vitesse mondial pour avion terrestre en atteignant un peu moins de 380 mph (610 km/h).

Dans le même temps, le Bf 109B avait côtoyé la guerre d'Espagne, en servant initialement dans le Jagdgruppe 88 de la Légion Condor. Bien qu'ayant connu le succès comme appareil de combat, le Bf 109B se révéla comparativement peu armé, et ainsi, un armement porté à quatre ou cinq mitrailleuses fut monté sur le Bf 109C, qui commença à arriver en Espagne en 1938.

La société Bayerische Flugzeug-Werke fut renommée Messerschmitt AG en juillet 1938, lorsque lorsque le Prof Willy Messerschmitt put acquérir cette compagnie, après avoir obtenu l'autorisation de Erhard Milch (1892-1972), un haut responsable militaire allemand, qui participa activement au développement de la Luftwaffe dans le cadre du réarmement de l'Allemagne. A ce moment, les commandes du chasseur Bf 109 étaient telles, que cinq autres compagnies allemandes, Ago, Arado, Erla (Erla Maschinenwerk), Fieseler, et WNF, furent mises à contribution pour la production du modèle. Quelques cellules de B-2, dotées de moteurs Daimler-Benz DB 600A furent redésignées Bf 109D-0. Elles furent suivies des séries D de production (comprenant de petits lots fournis à la Hongrie et à la Suisse), et au début de la Deuxième Guerre mondiale, environ 235 machines de type D étaient en service opérationnel dans la Luftwaffe. Elles étaient déjà cependant, en cours de remplacement en nombre croissant, par les variantes du Bf 109E, une machine apparue en 1938. Ces chasseurs et ceux qui suivirent firent partie des appareils ayant plus particulièrement participé à la Deuxième Guerre mondiale. Les surnoms associés aux différents premiers modèles du Bf 109 furent, A Anton, B Berta, C Caesar, D Dora, et E Emil.


Plan d'un Bf 109B-2 (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson.

Bf 109B-1           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 650 ch                Junkers Jumo 210Da                                
Envergure/Span 9,22 m     Longueur/Length 7,77 m     Hauteur/Height 2,27 m     Poids total/Weight 2.200 kg       
Vitesse/Speed 470 km/h à 4.000 m Plafond/Ceiling 8.100 m    Autonomie/Range                


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939