Fiat-C.r.42 falco                    

Fiat G.50 Freccia

février 1937 Fiat-G.91

Vue d'un Fiat G.50bis (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un G.50bis du 151e Squadriglia, 20e Gruppo, 51e Stormo, Libye novembre 1941. Armement, deux mitrailleuses synchronisées Breda-SAFAT de 12,7 mm en partie haute du fuselage.

Le G.50, conçu par l'ingénieur Giuseppe Gabrielli, fut l'un des six projets (un autre étant le Macchi C.200), soumis au ministère de l'Air italien en 1936, pour un monoplan monoplace de construction entièrement métallique et doté d'un train d'atterrissage rétractable. Le premier prototype (MM 334) effectua son vol inaugural fin février 1937, et son moteur était un radial à refroidissement par air Fiat A.74 RC 38 de 840 ch. Une commande initiale portant sur 45 G.50 fut passée auprès de la filiale de Fiat, CMASA (Costruzioni Meccaniche Aeronautiche SA), à Marina di Pisa, Pise, Toscane, et les livraisons de ces machines commencèrent en janvier 1938. Ces avions avaient un cockpit fermé, mais les modèles suivants eurent un cockpit ouvert ou partiellement fermé, à l'exception du G.50B d'entraînement, doté d'une longue verrière.

Une dizaine d'exemplaires de ce lot furent envoyés directement en Espagne, pour rejoindre la Aviazione Legionaria italienne, combattant du côté des Forces Nationalistes du général Franco. Leur participation aux opérations fut trop courte pour achever une évaluation de la capacité au combat du chasseur, mais il fut décidé de maintenir la production, comme une assurance contre des difficultés pouvant survenir dans la fabrication du Macchi C.200. Une commande pour 200 G.50 fut passée par la suite, et un total d'environ 220 avions de ce type étaient en service dans les forces de la Regia Aeronautica quand l'Italie entra dans la Deuxième Guerre mondiale, début juin 1940. A la fin de l'année 1939, le gouvernement de la Finlande passa un ordre d'achat pour 35 G.50, ces appareils furent livrés pour la plupart au printemps 1940, et ils rendirent un excellent service jusqu'en mai 1944, avant d'être retirés. Ces chasseurs participèrent à la guerre d'Hiver (guerre russo-finlandaise de 1939-1940), contre les Soviétiques, luttèrent par exemple, contre des plus rapides et meilleurs en montée Polikarpov, et furent aussi mis en action lors de la guerre de Continuation (guerre soviético-finlandaise, de fin juin 1941 à septembre 1944). Le meilleur pilote finlandais sur G.50 fut Oiva Emil Kalervo Tuominen (1908-1976), qui obtint plus de vingt victoires à bord de ce chasseur.

Dans la Regia Aeronautica, le Freccia (flèche, en français), servit comme intercepteur, avion d'attaque au sol, ou comme avion d'escorte de convois et de bombardiers. Il fut employé en Belgique, en Grèce et dans les Balkans, et sur d'autres théâtres d'opérations en Méditerranée et en Afrique du Nord, durant la première moitié de la guerre. Un peu moins de 250 exemplaires du G.50 d'origine furent fabriqués par Fiat-CMASA avant que ce modèle ne soit supplanté en production par la variante améliorée G.50bis, dont le vol inaugural du prototype fut effectué début septembre 1940. Ce chasseur avait un fuselage revu et plus fin, un cockpit modifié, une gouverne de profondeur plus grande mais plus courte, des réservoirs de carburant de plus grande capacité, et il était doté d'un protection par blindage. L'usine Fiat-CMASA et celle de Turin, Lombardie, fabriquèrent environ 420 exemplaires de cette version.

CMASA conçut, et construisit également environ 110 avions de type G.50B, une machine d'entraînement non armée, biplace en tandem. Egalement, une petite dizaine de G.50bis furent livrés à la Croatie. Des versions expérimentales furent équipées d'un moteur Daimler-Benz DB 601 en V inversé, comme le G.50V de 1941, mais ces appareils furent abandonnés en faveur du G.55, et du G.50bis-A, un chasseur biplace plus grand, qui pouvait emporter un armement plus puissant et une charge de bombes plus importante et vola en 1942, mais fut finalement abandonné après l'Armistice. La version proposée G.50ter fut aussi retirée, quand la moteur A.76 qui devait l'équiper fut abandonné, avant le premier vol de modèle, en juillet 1941.


Plan d'un Fiat G.50bis (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)


Vue d'un groupe de G.50 d'origine (photo : Fighters of the 20th Century - TRH Pictures) Vue d'un groupe de Fiat G.50 d'origine au-dessus de la Méditerranée. Les modèles postérieurs furent dotés d'un dos surélevé pour corriger un problème de stabilité latérale.

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

G.50bis             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 870 ch                Fiat A.74 RC 38                                   
Envergure/Span 11,00 m    Longueur/Length 8,29 m     Hauteur/Height 3,60 m     Poids total/Weight 2.500 kg       
Vitesse/Speed 485 km/h à 6000 m Plafond/Ceiling 10.750 m   Autonomie/Range 475 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945