Dornier-Do 28 skyservant

Dornier Do 215

Dornier-Do 217

Vue de la partie avant d'un Do 215 (origine : Gallica - Les Ailes, novembre 1939, Flight) Vue de l'aménagement de la partie avant, avec l'habitacle, d'un bombardier bimoteur Dornier Do 215. Equipage standard formé de quatre personnes.

Le Do 215 fut une version améliorée du modèle plus ancien largement produit Do 17. Ce modèle polyvalent, qui pouvait être employé dans des missions de bombardement léger, de reconnaissance aérienne, et plus tard de chasse de nuit, avait plus précisément son origine dans une évolution du Do 17Z. Deux exemplaires de pré-production Do 17Z-0 redésignés Do 215V1 et V2 devinrent des démonstrateurs pour les étrangers avec respectivement, des moteurs Bramo 323 et Gnome-Rhône 14N. Le premier prototype fut accidenté lors des essais, et le deuxième n'apportait pas un gain en performance notable par rapport à l'avion d'origine, aussi il n'intéressa pas les clients étrangers potentiels. Le troisième prototype V3 était équipé de moteurs en V inversé Daimler-Benz DB 601 d'une puissance unitaire d'environ 1.160 ch. Cet exemplaire, qui vola pour la première fois au printemps 1939, montra une amélioration des performances par rapport au modèle initial.

Finalement, une seule commande à l'export fut passée pour 18 Do 215A-1 dotés de moteurs DB 601A, par les Suédois, et la production de ce modèle fut démarrée, mais ces avions furent repris par la Luftwaffe avant la livraison. Ils furent suivis par une centaine de Do 215B, ces appareils étant globalement identiques à l'exception du B-5 (Kauz III), un chasseur/appareil d'intrusion de nuit pourvu d'un nez solide contenant six canons. Cette variante Do 215B fut le modèle standard de production, et la fabrication totale du Do 215, effectuée dans l'usine Dornier de Oberpfaffenhofen, près de Munich, Bavière, entre 1939 et 1941, atteignit environ 105 exemplaires. Le bombardier fut retiré du service actif à la fin de l'année 1944. Par la suite, le développement de cette famille de bombardiers bimoteurs fut continué avec le Do 217.

Le Do 215, suivant l'avis de son constructeur, avait de meilleures qualités de vol que le Do-17 précédent. L'installation et la composition de l'équipage avait également été modifiée. Cet bombardier était mené par deux pilotes, et le poste de celui de droite était équipé d'une mitrailleuse orientable MG 15 de calibre 7,9 mm tirant vers l'avant. L'équipage comprenait aussi un opérateur radio logé dans le poste arrière du cockpit et manoeuvrant une mitrailleuse défensive, et le bombardier couché à plat ventre dans la gondole ventrale (Bodenlafette). Ce membre d'équipage pouvait manoeuvrer une mitrailleuse de nez, mais également une arme défensive de même type orientée vers le bas et tirant vers l'arrière. L'habitacle était beaucoup plus vaste qu'auparavant, et doté de surfaces vitrées plus grandes. Le poste de pilotage avait été avancé, de telle façon que les pilotes soient placés en avant du plan de rotation des hélices, ce qui apportait de meilleures conditions de visibilité.

La structure générale de l'appareil était globalement inchangée, avec deux plans verticaux de queue portant des gouvernes de direction largement compensées, un fuselage très fin, et la soute à bombes placée au droit de l'emplanture de l'aile, en un point proche du centre de gravité de l'avion. Les projectiles étaient rangés horizontalement. Les moteurs entraînaient des hélices métalliques tripales à vitesse constante. Le refroidissement des propulseurs était assuré par des radiateurs placés dans des tunnels, sous chaque groupe, et ces éléments étaient complétés par des radiateurs auxiliaires plaqués sous les ailes. Le carburant était contenu dans deux réservoirs d'une capacité unitaire de 860 litres logés dans les plans, et de deux réservoirs auxiliaires, d'une capacité de unitaire de 480 litres pouvaient être installés dans la soute à bombe. Le train d'atterrissage classique, comprenait un train principale dont les jambes se repliaient dans les nacelles de moteurs, complété d'une roulette de queue également complétement escamotable. La structure de l'appareil était totalement métallique, le revêtement étant en tôle rivée et soudée électriquement par panneaux, de manière à obtenir une surface complétement lisse. La charge de bombes, logée en soute interne atteignait 2.200 livres (1.000 kg).


Sources partielles : site web Wikipedia, et Gallica, Les Ailes, novembre 1939.

Do 215B-1           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1100 ch              Daimler-Benz DB 601Aa                             
Envergure/Span 18,00 m    Longueur/Length 15,80 m    Hauteur/Height 4,56 m     Poids total/Weight 8.600 kg       
Vitesse/Speed 405 km/h à 4000 m Plafond/Ceiling 9.000 m    Autonomie/Range 2.500 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens