Douglas-A-20 boston/havoc

Douglas A-26 Invader

Douglas-Air-2a genie

Vue d'un A-26C (photo : Steve Gryskiewicz) Vue d'un bombardier d'attaque Douglas A-26C. Immatriculation N7705C (ex 44-35710), cn 28989, "Hard to get", marques de l'U.S.A.F., année de construction 1944. Maastricht/Aachen, Pays-Bas, 1998.

Bien que de nos jours, le Douglas A-26 Invader soit plus connu pour son service opérationnel en Corée, au Viêt Nam, et au Congo (support lors de l'opération Dragon destinée à libérer des otages occidentaux fin novembre 1964), il fut conçu sur fonds propres auparavant, à partir de janvier 1941, bien avant l'entrée des Etats-Unis dans la Deuxième Guerre mondiale. Cet appareil fut élaboré par Edward Henry Heinemann, comme un successeur des bombardiers moyens Douglas A-20 Havoc, ou Lockheed B-25, et en juin 1941, l'U.S.A.A.F. (United States Army Air Forces), passa commande de trois prototypes.

Le vol inaugural du premier fut effectué en janvier 1942, mais chacune des trois machines fut fabriquée en des configurations différentes. Le XA-26 original était un bombardier d'attaque, portant une charge de bombes en soute interne de 3.000 livres (1.360 kg), et son armement défensif comprenait une tourelle dorsale et une ventrale, portant chacune deux mitrailleuses, cet ensemble étant complété par deux mitrailleuses dans le nez transparent. Le XA-26A, conçu comme chasseur de nuit, avait une partie frontale solide contenant un radar, et son armement était constitué de quatre canons logés dans une baie ventrale et de quatre mitrailleuses de 12,7 mm montées dans une tourelle dorsale. Le XA-26B avait une partie avant plus courte, renfermant un unique canon de calibre 75 mm.

Sur le modèle initial de production, bombardier d'attaque désigné A-26B, l'armement offensif avait de nouveau été modifié, avec six mitrailleuses de calibre 12,7 mm montées dans le nez, et la charge de bombes avaient été augmentée. Les derniers lots de production inclurent des avions dotés de moteurs Pratt & Whitney R-2800-79 avec injection d'eau, ce qui les rendait plus puissants et augmentait les performances en altitude. Le nombre d'armes contenues dans le nez fut aussi porté à huit mitrailleuses, et des paniers à roquettes ou des bombes (jusqu'à 2.000 livres, environ 910 kg), pouvaient être accrochés sous les ailes. Afin de concentrer encore plus la puissance de feu, la tourelle dorsale pouvait être orientée vers l'avant, verrouillée, et déclenchée par la pilote. Environ 535 A-26B équipés de moteurs avec injection d'eau furent construits, ces machines suivant une fabrication initiale, effectuée dans les usines de Long Beach, Californie, et Tulsa, Oklahoma, d'environ 820 exemplaires. La production totale du A-26B atteignit finalement 1.355 exemplaires, et celle du A-26C, environ 1.090 exemplaires.

Le Invader fit ses débuts opérationnels en Europe, au début de l'automne 1944, et sa première apparition dans le Pacifique fut faite au début de l'année 1945. Le A-26C, qui apparut en 1945, fut vu également de manière limitée avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Cette variante avait une partie avant vitrée de type bombardier contenant deux mitrailleuses, mais était globalement identique au A-26B. Après la capitulation du Japon en août 1945, de nombreuses commandes du A-26C furent annulées, mais environ 1.090 exemplaires de ce modèle avaient été néanmoins construits. En Europe, les avions des séries A-26 effectuèrent plus de 11.000 sorties, et larguèrent plus de 18.000 tonnes de bombes, avec la perte au combat de seulement environ 70 appareils. Curieusement, malgré leur très importante puissance de feu, ces bombardiers n'abattirent qu'un nombre très réduit de chasseurs ennemis durant cette période.

Après la guerre, le modèle fut renommé B-26, après le retrait du Martin Marauder en 1958, et devint l'un des types standard de l'après-guerre dans l'U.S. Air Force. Ainsi, les modèles de B-26 les plus récents furent engagés lors de la guerre de Corée (juin 1950-juillet 1953), puis lors de la guerre du Viêt Nam (novembre 1955-avril 1975), soit environ 25 années après leurs premières missions opérationnelles. Des appareils de ce type (déguisés en avions cubains) furent aussi employés par les services secrets américains (CIA, Central Intelligence Agency), lors de la tentative de débarquement de la Baie des Cochons en avril 1961. Dans les années 1950, l'armée de l'air française acheta des A-26 (B-26), qui furent intégrés dans les groupes de bombardement GB I/19 Gascogne et GB I/25 Tunisie. Ces bombardiers participèrent à la guerre d'Indochine (novembre 1953-mai 1954), et furent vus en particulier, en venant de Hanoï pour des missions de bombardement, lors du siège de la base de Dien Bien Phu, au printemps 1954. Ils furent aussi mis en oeuvre pendant la guerre d'Algérie (1954-1962).

Le B-26K fut une version lourdement armée destinée à la lutte contre l'insurrection (Counter-Insurgency, COIN aircraft), issue d'une conversion depuis d'autres modèles effectuée par la société On Mark Corporation, et mise en oeuvre au Viêt Nam. L'U.S. Navy employa un peu plus d'une trentaine de A-26, sous la désignation JD-1. Le B-26 fut employé aux Etats-Unis jusqu'en 1972, et les bombardiers faisant partie de surplus furent largement exportés, en particulier en Amérique du Sud, dans des pays comme le Brésil, le Chili, la Colombie, la République Dominicaine, le Guatemala, le Nicaragua, le Pérou, et Cuba. Le Invader fut aussi fourni à l'Arabie Saoudite, au Portugal, à la Turquie, et à l'Indonésie, et quelques-uns participèrent à des combats en Afrique, au Biafra, en Angola, et au Congo.


Vue d'un A-26B Invader (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un A-26B Invader de la U.S. 9e Air Force, ETO (European Theatre of Operations), 1944-1945. Armement défensif et offensif : dix mitrailleuses Browning de 12,7 mm (deux en tourelle dorsale commandée à distance, deux de même type en tourelle ventrale, et six dans le nez de l'appareil), et un maximum de 4.000 livres (1.815 kg) de bombes en soute interne.


Plan d'un A-26B Invader (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

A-26B               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 2000 ch              Pratt & Whitney R-2800-27 ou -71 Double Wasp  
Envergure/Span 21,34 m    Longueur/Length 15,24 m    Hauteur/Height 5,64 m     Poids total/Weight 15.875 kg      
Vitesse/Speed 570 km/h à 4570 m Plafond/Ceiling 6.740 m    Autonomie/Range 2.250 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens