Douglas-A-20 boston                     

Douglas A-20 Havoc

décembre 1940 Douglas-A-26 invader

Vue d'un Havoc d'intrusion de nuit (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue d'un Douglas Havoc d'intrusion de nuit (BB 121) du Squadron No. 23 de la Royal Air Force.

La désignation Havoc (ravages, dégâts, en français), fut initialement appliquée aux versions de type chasseur de nuit et avion d'intrusion de nuit du Douglas Boston, employées par la Royal Air Force en 1940. Plus tard, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le nom fut repris par les Américains, qui l'utilisèrent pour désigner le bombardier léger A-20, en service dans l'U.S. Army Air Forces. La R.A.F. retint la désignation Boston pour toutes les versions bombardier.

La modification d'une centaine de bombardiers légers Boston II en Havoc, fut réalisée au Burtonwood Aircraft Repair Depot, près de Liverpool, au cours de l'hiver 1940-1941. Doté d'éléments de blindage supplémentaires, d'un radar AI (Airborne Interception) et de huit mitrailleuses logées dans le nez, le premier Havoc I, référence BJ 464, fut livré à la R.A.F. en décembre 1940. D'autres modifications apportées avaient été l'application d'une peinture noir mat sur l'ensemble de l'avion, et le montage de cache-flammes sur les échappements des moteurs. L'armement en version chasse de nuit était constitué de huit mitrailleuses Browning de calibre 7,7 mm, montées dans le nez, et de quatre armes de même type, plus une Vickers K montée dans le cockpit arrière sur support Fairey, et une petite charge de bombes pour la version intrusion de nuit. La version Havoc II, dotée d'un armement accru et porté à douze armes dans le nez, fut produite à partir du début de l'année 1941, et correspondit au plus ancien DB-7A (doté de moteurs Wright Cyclone 14, Twin Cyclone).

Le Havoc II (en commençant par le AH 437) suivit le Havoc I, dans le service dans le Squadron No. 85, basé à Hundson, Hertfordshire et West Malling, Kent. Entre-temps, le Squadron No. 23 à Ford, West Sussex, qui était spécialisé dans les missions d'intrusion de nuit en France, fut rééquipée avec une version chasseur-bombardier menée par un équipage de trois personnes, qui conservait la partie frontale transparente originale. Cette version fut connue comme Moonfighter, mais ce terme fut par la suite abandonné.

Des expérimentations dans le domaine de la défense de nuit furent également à l'origine de la fabrication de deux autres variantes du Havoc. Le Squadron No. 93 à Middle Wallop, Hampshire, fut doté d'une version L.A.M. (Long Aerial Mine), parfois connue comme Pandora, qui emportait dans sa soute à bombes de petites mines aériennes, reliées à l'appareil par une ligne de 2.000 pieds (environ 610 m), après le largage, et destinées à intercepter des bombardiers ennemis afin d'en disperser les formations. Les vingt appareils modifiés de cette façon ne furent pas un succès et l'unité fut dissoute à la fin de l'année 1941. Une autre variante fut le Turbinlite, connue à l'origine comme le Helmore (William Helmore), et qui était équipée d'une lampe de recherche de forte puissance montée dans le nez de l'appareil et destinée à illuminer les bombardiers hostiles pour le bénéfice des chasseurs de nuit qui accompagnaient. Ce type fut construit en une trentaine de Havoc I Turbinlite et une quarantaine de Havoc II Turbinlite.

La version opérationnelle finale de la série fut la variante triplace d'intrusion dérivée du DB-7B Boston III, qui emportait un coffre installé sous le fuselage, contenant quatre canons de 20 mm, et qui fut fournie aux Squadrons Nos. 418 et 605 durant l'été 1942. Les Turbinlite servirent dans les Squadrons Nos. 530, 531, 532, 533, 534, 535, 536, 537, 538, et 539 durant la période 1942-1943. Dans la nomenclature, les bombardiers de la R.A.F., Boston IV et Boston V, furent respectivement, les équivalents du A-20J et du A-20K américains.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

A-20 HAVOC 1        
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1200 ch              Pratt & Whitney R-1830-S3C4-G Twin Wasp       
Envergure/Span 18,69 m    Longueur/Length 14,32 m    Hauteur/Height 4,83 m     Poids total/Weight 8.640 kg       
Vitesse/Speed 475 km/h à 3960 m Plafond/Ceiling 7.920 m    Autonomie/Range 1.610 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945