Ilyushin-Il-18 coot

Ilyushin Il-28 Beagle

Ilyushin-Il-38 may

Vue d'un Il-28  (photo : Dmitriy Pichugin) Vue d'un bombardier Il-28 (code OTAN "Beagle") des forces aériennes soviétiques. Immatriculation 04 rouge, Monino, Moscou, Russie, octobre 2006.

Des études portant sur un bombardier équipé de réacteurs destiné à la force aérienne soviétique, furent entreprises sous fonds privés par le bureau Ilyushin en 1947. La conception d'un modèle désigné Il-24 fut entravée à cause de l'absence d'un moteur adapté, mais quand des Rolls-Royce Nene furent fournis par la Grande Bretagne, le dessin fut revu afin de pouvoir monter ces moteurs. Le prototype du Il-28, qui effectua son vol inaugural début juillet 1948, était équipé de moteurs Nene, mais ultérieurement, le modèle de production fut doté de la variante construite localement, Klimov VK-1.

Le Il-28 était une biréacteur d'un dessin conventionnel avec des ailes hautes, dont le bord d'attaque était droit et le bord de fuite légèrement en flèche inversée. Les éléments de queue en flèche assuraient un bon contrôle latéral lors d'une plongée à haute vitesse. L'armement défensif arrière était assuré par une tourelle postérieure portant deux canons Nudelman-Rikhter NR-23 de calibre 23 mm, une autre paire de canons de ce type était montée de manière fixe à l'avant, et la charge de bombes, d'une capacité totale de 6.610 livres (3.000 kg), était contenue dans une soute interne. La partie frontale de l'appareil de fuselage de section circulaire, était vitrée et contenait le poste doté d'un viseur, du navigateur/bombardier.

Le Il-28 fut mis en service opérationnel en 1950 comme bombardier de jour à basse et moyenne altitude, et reçut le code OTAN "Beagle". Il forma rapidement un élément principal de la force de bombardement soviétique, et cet avion fut exporté dans de nombreux pays, comme l'Afghanistan, la Chine, la Tchécoslovaquie, l'Egypte, la Hongrie, l'Indonésie, la Corée du Nord, le Viêt Nam du Nord, et la Pologne. La menace d'attaques possibles de Il-28 fut suffisante pour justifier le déploiement de nombreux intercepteurs de l'U.S. Air Force pendant la guerre du Viêt Nam (novembre 1955-avril 1975), bien que, comme en Corée, aucune attaque de ces appareils n'ait été relevée. Des situations identiques de menace causée par quelques bombardiers de ce type purent être relevées en Corée, Indonésie, Cuba, et également en Afrique.

Les Il-28 exportés combattirent lors des conflits Arabo-Israëliens, en 1956 (contrôle du canal de Suez, octobre/novembre 1956), 1967 (guerre des Six-Jours, juin 1967), et 1973 (guerre du Kippour), et également au Yémen en 1962 et au Nigeria/Biafra. De manière générale, ces bombardiers ne subirent que peu de dommages lors des actions. En Afghanistan, les canons de queue de ces appareils furent utilisés pour contrer les tirs des moudjahidines, alors que les avions quittaient leur cible. Le Il-28 eut le plus bas taux de pertes pour le type tactique, durant le conflit. Les bombardiers Il-28 soviétiques furent retirés dans les années 1980, et les derniers exemplaires servirent comme remorqueurs de cibles, et comme plates-formes de contre-mesures électroniques (ECM). Les versions de remorquage de cibles volèrent aussi en Allemagne de l'Est et en Finlande. Les avions utilisés dans ce dernier pays furent également équipés d'appareils de prise de vues photographiques, afin d'accomplir des missions de reconnaissance.

Le Il-28T fut une variante bombardier porteur de torpille destinée à la marine soviétique, qui pouvait emporter deux torpilles de 21 pouces (5,33 mètres). Le modèle Il-28R était équipé de réservoirs supplémentaires installés aux extrémités des ailes, mais ces équipements ne pouvaient être montés si la charge de bombes était complète. La version entraînement désignée Il-28U "Mascot", était dotée d'un cockpit surélevé en poste arrière destiné à l'instructeur.

Le modèle Il-28 fut produit à grande échelle en Chine sous la désignation Harbin H-5 (Hongzhaji), ou Hong H-5, et ces machines contribuèrent à une très large fabrication du Il-28, qui atteignit avec ses variantes, plus de 6.000 exemplaires. Le H-5 fut utilisé dans plusieurs pays dont la Corée du Nord et l'Albanie.

Vue d'un Il-28  (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Il-28 de l'Allemagne de l'Est. Version météo sans armement, canons de queue et radôme supprimés.
Plan d'un Il-28 (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers of the 20th Century - Jim Winchester.

Il-28               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 2700 kgp                     Klimov VK-1                                       
Envergure/Span 21,45 m    Longueur/Length 17,65 m    Hauteur/Height 6,70 m     Poids total/Weight 21.200 kg      
Vitesse/Speed 1075 km/h à 4500 m Plafond/Ceiling 12.300 m   Autonomie/Range 2.180 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes