Ilyushin-Il-28 beagle               

Ilyushin Il-38 May

septembre 1961 Ilyushin-Il-62 classic

Vue d'un Il-38N (photo : Dmitriy Pichugin) Vue d'un avion quadrimoteur de patrouille maritime Il-38N (code OTAN "May"). Marine russe, immatriculation 19 jaune, cn RF-75355, Yeisk, Russie, juin 2018.

L'adaptable avion de transport Il-18 fut employé dans de nombreux rôles, dans les forces aériennes militaires soviétiques, et il constituait une plate-forme idéale pour un appareil dédié de patrouille maritime et de lutte anti sous-marine, destiné à être utilisé par les forces aériennes de la marine de ce dernier pays (AVMF, Aviatsiya Voyenno-Morskogo Flota), et qui fut désigné finalement Il-38. Le premier vol du prototype de cette machine fut effectué fin septembre 1961, et par rapport au modèle d'origine, la position des ailes avait été avancée et le fuselage, qui n'était pourvu que de quelques hublots latéraux, avait été allongé d'environ treize pieds (3,96 m).

L'intérieur de la cabine était équipé de stations de surveillance pour le personnel, et l'équipage total était composé de huit personnes. Contrairement à l'appareil initial, Il-18, seule la partie avant du fuselage était pressurisée. Dans sa version standard, l'appareil de patrouille était doté d' un système MAD (Magnetic Anomaly Detection, ou détecteur arrière), APM-73, logé dans la pointe postérieure, en prolongement du fuselage, et d'un large radar ventral installé sous un dôme, sous la partie avant (radar de recherche Berkut, code OTAN "Wet Eye"). L'avion était équipé de deux soutes internes, l'une placée avant l'aile contenait des bouées sonores, l'autre placée en arrière des plans, contenant des armes (charges de profondeur, mines, torpilles, bombes, charge maximale 20.000 livres, 9.000 kg). Suivant les variantes, d'autres équipement pouvaient être une nacelle SLAR (Side Looking Airborne Radar), montée sous le fuselage, en partie avant, ou des équipement de contre-mesures électroniques placés dans des coffres.

D'autres versions proches du Il-38, furent le Il-20, une variante militaire du Il-18, destinée à la reconnaissance et au renseignement (SIGINT, Signal Intelligence), le Il-22, un poste de commandement aéroporté, et le Il-24, une version ELINT (Electronic Intelligence) et SIGINT (Signal Intelligence), proche du Il-20M. La production du Il-38, faite entre 1967 et 1972, peut être estimé à un petite soixantaine d'exemplaires. L'utilisateur principal fut la marine soviétique, puis celle de Russie, mais quelques appareils furent fournis à l'Inde, en 1977-1978. Ces derniers avions furent modifiés, avec l'ajout de pylônes sur les côtés du fuselage, permettant d'emporter des missiles anti-navire d'origine britannique BAe Sea Eagle (longueur d'environ 4,15 m).

Le plus performant Il-38N fut un appareil modernisé, mis à niveau depuis le modèle de base. Une importante modification fut l'adoption d'un ensemble d'équipement de détection avancée Novella. Ce système permettait de détecter des cibles sur une distance allant jusqu'à 320 km, en fournissant simultanément l'observation radar de nombreuses cibles sous-marines, de surface, et aéroportées. Cet équipement était géré par un ordinateur qui nécessitait deux opérateurs. En plus du radar, l'équipement Novella comprenait un nouveau système d'imagerie thermique haute résolution, un système de détection d'anomalies magnétiques (MAD), des capteurs électro-optiques (optronique), incluant un système laser et des appareils de prise de vues opérant dans le visible ainsi que dans l'infrarouge, un détecteur d'anomalie gravitationnelle (GAD, Gravitational Anomaly Detector), et d'autres équipements. Le Il-38M était facilement reconnaissable, car il était doté d'une tourelle infrarouge (boule) placée sous le nez de l'appareil, et d'un grand coffre de forme anguleuse monté sur des mâts, sur le dessus du fuselage, juste derrière le poste de pilotage. Le premier Il-38N, doté du nouvel équipement, fut mis en service actif dans la marine russe, en mars 2012. La marine indienne fut intéressée par cette mise à niveau, et passa commande pour une modernisation de cinq machines au nouveau standard en 2001, les livraisons devant être faites entre 2006 et 2010. Ces appareils furent désignés Il-38SD, la référence à l'export du système Novella étant Sea Dragon.


- En complément, vue d'un Ilyushin Il-20M (code OTAN "Coot-A"), une variante du quadrimoteur civil Il-38 destinée à la reconnaissance COMINT-ELINT (Communications Intelligence-Electronic Intelligence). Forces aériennes russes, immatriculation RA-75923, cn 173011501, Chkalovsky, Russie, août 2005. Copyright Dmitriy Pichugin.

Source partielle : Airlife's World Aircraft - Rod Simpson (ISBN 1-8403-7115-3).

Il-38               
Moteurs(s)/Engine(s)   4 turbopropulseurs de 4250 ch                      Ivchenko AI-20M                                   
Envergure/Span 37,40 m    Longueur/Length 40,19 m    Hauteur/Height 10,17 m    Poids total/Weight 66.000 kg      
Vitesse/Speed 645 km/h             Plafond/Ceiling 11.000 m   Autonomie/Range 7.200 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes