Curtiss-Cr-4                  

Curtiss CS

année 1923 Curtiss-H-12 (h-16)

Vue d'un CS-1 (photo : National Air and Space Museum) Vue d'un hydravion biplan Curtiss CS-1 de l'U.S. Navy. Fin septembre 1925, un fort coup de vent au-dessus de Bay Shore Park, baie de Chesapeake, sud-est de Baltimore, Maryland, détruisit les mouillages et rompit les points d'ancrage de 17 CS-1 sur un total de 23 hydravions, avec pour conséquences, la perte de sept machines et en plus, des dégâts occasionnés à dix autres. Les CS-1 devaient effectuer un spectacle aérien pour le compte de la marine américaine, à l'occasion de la Coupe Schneider disputée au mois d'octobre suivant.

Le Curtiss CS (Curtiss Scout), ou Model 31, était un appareil de reconnaissance et bombardier porteur de torpille utilisé par l'U.S. Navy durant les années 1920. C'était un grand biplan monomoteur doté d'ailes non étagées, avec une seule paire de mâts d'entre plans de chaque côté. La conception de ces éléments qui pouvaient être repliés pour faciliter le rangement, était classique, à l'exception d'une envergure plus étendue pour le plan inférieur. Le CS était construit pour recevoir un train classique doté de roues et d'un patin de queue, mais cet ensemble pouvait facilement et rapidement être remplacé par deux flotteurs, pour les opérations sur l'eau. L'appareil pouvait emporter une torpille standard de la Navy d'un poids atteignant 1.620 livres (environ 730 kg) placée en position semi-encastrée sous le fuselage. L'équipage comprenait trois personnes, un pilote et un mitrailleur défensif placés dans des cockpits ouverts en tandem, et à l'intérieur, un troisième membre remplissait les fonctions de bombardier et d'opérateur radio. Une trappe dorsale était disposée en arrière du poste du mitrailleur, et un compartiment ventral situé en arrière du logement de la torpille, permettait de viser avant le lancement de cette arme ou de bombes. La cellule était formée d'un structure en tubes d'acier rivetés, et le revêtement était entoilé. Le moteur du prototype du CS-1 était un douze cylindre en V à refroidissement liquide Wright T-2 d'une puissance de 530 ch. L'armement défensif était constitué d'une unique mitrailleuse montée sur anneau dans le poste arrière.

La compagnie Curtiss produisit six prototypes de type CS-1 destinés à l'U.S. Navy en 1923, et ces machines furent en majorité employées pour des essais de moteurs. Deux exemplaires du modèle amélioré CS-2 (moteur Wright T-3), furent construits l'année suivante, et ces avions établirent en 1924, un certain nombre de records mondiaux pour hydravions, en vitesse, distance, et endurance, dans leur classe. La marine américaine passa commande de CS-1 et de CS-2 de production, mais alors que Curtiss proposait un prix à l'unité autour de 32.000 dollars, la société Glenn Martin fit une proposition pour un prix d'environ 25.200 dollars pour chaque CS-1, et de moins de 20.000 dollars pour chaque CS-2, et ce dernier fabriquant obtint finalement le contrat. Cependant, la totalité des plans, dessins et données ne put être obtenue de la part de Curtiss, et Martin fut obligé de construire les avions en pratiquant une partie d'ingénierie inverse en partant d'un exemplaire d'un CS-1 de construction originale, fourni par la Navy.

Les appareils construits par Martin commencèrent à être livrés en 1925-1926, mais dans le même temps, le système de désignation de la marine avait été modifié, aussi les modèles furent mis en service sous les références SC-1 et SC-2. Martin construisit 35 SC-1 et 40 SC-2, et ces appareils équipèrent les Squadrons VT-1, VT-2, et VS-1. La carrière opérationnelle en première ligne de la famille CS/SC fut assez courte, cependant au milieu de l'année 1927, l'unité VT-2B utilisait encore un mélange de SC-1 et SC-2 construits par Martin. Aussi, l'unité d'entraînement VN-3D8, basée à Pensacola, Floride, employa une quinzaine de SC-1 et une quantité équivalente de SC-2.

Le modèle SC-2 de fabrication Martin avait d'assez mauvaises qualités de vol et reçut rapidement le surnom "Sea Cow". La variante CS-3, construite en un très petit nombre d'exemplaires, fut un développement effectué par Naval Aircraft Factory (N.A.F.), issu d'un CS-2 largement modifié et doté d'un moteur avec réducteur. Ce modèle servit de base au Martin T3M, une évolution conçue par l'industriel, ainsi que le T4M, grâce à l'expérience acquise avec les types précédents. Plus tard, le T4M fut aussi à l'origine d'un avion construit par Great Lakes Aircraft Corporation et désigné TG (TG-1 et TG-2).


Source partielle : site web Wikipedia.
CS-2                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 585 ch                Wright T-3                                        
Envergure/Span 17,25 m    Longueur/Length 11,51 m    Hauteur/Height 4,47 m     Poids total/Weight 3.820 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h à 0 m Plafond/Ceiling 2.400 m    Autonomie/Range 1.640 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939