Martinsyde-Semiquaver                  

Martin T3M

année 1925 Martin-Xb-48

Vue d'un Martin T3M-2 (origine : Bpmbers 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un bombardier porteur de torpilles Martin T3M-2 de l'U.S. Navy, années 1927-1928. Armement, une mitrailleuse défensive de calibre 7,62 mm montée sur anneau dans le poste dorsal, et emport sous le fuselage, d'une torpille de diamètre 18 pouces (environ 45,0 cm), ou d'une charge de petites bombes d'un poids équivalent.

La conception de ce bombardier biplan porteur de torpille fut basée sur l'appareil de reconnaissance et bombardier porteur de torpille Curtiss CS-1, qui apparut pour la première fois en 1923. La compagnie Curtiss Aeroplane and Motor Co. avait construit seulement six exemplaires du CS-1 et deux exemplaires du modèle amélioré CS-2, et la majeure partie de la production avait été réalisée par la Glenn L. Martin Company, qui avait construit, suivant le nouveau système de référence de l'U.S. Navy, 35 SC-1 et 40 SC-2. Martin acquit une bonne expérience avec la fabrication de ces appareils, et employa ce savoir-faire pour proposer une version améliorée dérivée d'un CS-3, qui suivit en service actif le modèle d'origine dans la deuxième moitié des années 1920.

Le modèle conservait une cellule formée d'un structure en tubes d'acier, maintenant soudés, avec un revêtement entoilé, mais le cockpit frontal (avec deux places ) avait été avancé et le moteur était un Wright amélioré de type T-3B d'une puissance de 575 ch, déjà monté sur le SC-2. Comme auparavant, l'appareil pouvait être doté d'un train d'atterrissage classique à roues et patin de queue, mais aussi de deux flotteurs pour un usage naval. L'équipage comprenait un pilote et un bombardier logés côte à côte dans un poste situé en avant de l'aile, et un mitrailleur défensif logé dans un poste dorsal, cette organisation permettant l'implantation du radiateur de refroidissement au centre, sous le plan supérieur. Le fuselage était suffisamment profond pour le bombardier puisse se déplacer vers le poste de visée situé à l'avant. Aucun prototype séparé ne fut construit pour le nouveau modèle connu comme T3M-1. Un contrat passé par l'U.S. Navy portant sur un peu moins de 25 exemplaires de production fut passé en octobre 1925, et les livraisons débutèrent en septembre de l'année suivante. Comme le SC-2 original, le T3M-1 avait des ailes d'envergures différentes, le plan bas étant le plus large. Un changement fut opéré avec une aile supérieure étendue, sur le modèle suivant désigné T3M-2. Cette variante avait des cockpits individuels disposés en tandem pour les trois membres d'équipage, et son moteur était un Packard 3A-2500 en V de 770 ch, refroidi par des radiateurs montés sur les côtés du fuselage. Ce type fut construit en une centaine d'exemplaires, et les premières livraisons furent faites dans les Squadrons VT-1S et VT-2B de l'U.S. Navy, embarqués sur les porte-avions U.S.S. Lexington et U.S.S. Langley, en 1927.

La première machine en dehors du contrat des T3M-2 fut retenue par Martin, pour servir de base au prototype XT3M-3 (à moteur radial Pratt & Whitney Hornet), et plus tard, au XT3M-4 (à moteur radial Wright Cyclone), mais ces modèles ne furent par la suite, pas mis en production tels que. Cependant la Navy commanda un nouveau prototype à moteur P & W Hornet, le XT4M-1, qui vola pour la première fois en avril 1927, et avait des ailes d'une envergure réduite et une gouverne de direction revue, de type à corne. Deux ordres d'achat, totalisant un peu plus de cent appareils, furent passés pour le T4M-1, et ces avions commencèrent à être mis en service en août 1928, dans le VT-1B (U.S.S. Lexington) et dans le VT-2B (U.S.S. Saratoga).

En octobre de la même année, l'usine Martin située à Cleveland, Ohio, ou les T4M étaient fabriqués, fut achetée par la société Great Lakes Aircraft Corporation, et ce dernier industriel continua la fabrication du modèle, sous les désignations TG-1 et TG-2. Ces types restaient globalement identiques aux machines de la série T4M, à l'exception du remplacement du moteur Hornet par un Cyclone, le TG-1 (un peu moins de vingt exemplaires construits), recevant un Cyclone R-1820-26, et le TG-2 (une vingtaine d'exemplaires construits), un R-1820-86. Ces avions restèrent en service dans l'U.S. Navy, jusqu'en 1937.


Plan d'un Martin T3M-2 (origine : Bpmbers 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1919-1939 - Kenneth Munson.

T3M-2               
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 770 ch                Packard 3A-2500                                   
Envergure/Span 17,25 m    Longueur/Length 12,60 m    Hauteur/Height 4,60 m     Poids total/Weight 4.310 kg       
Vitesse/Speed 175 km/h à 0 m Plafond/Ceiling 2.410 m    Autonomie/Range 1.020 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939