Boeing-B-17 fortress i               

Boeing B-17 Fortress II

septembre 1941 Boeing-B-29 superfortress

Vue d'un B-17 Fortress IIA (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue au-dessus de l'eau, d'un bombardier quadrimoteur B-17 Fortress IIA, cn FK 212, de la Royal Air Force.

Le Fortress IIA de la Royal Air Force était une version britannique du B-17E de l'U.S. Air Force, qui avait effectué son vol inaugural en septembre 1941. C'était une variante largement améliorée du plus ancien B-17C, qui avait servi dans le Bomber Command, comme Fortress Mk. I en 1941. Le B-17E était le premier de la série des Fortress, ayant la nouvelle et large dérive arrondie qui se raccordait sur le dos du fuselage, et également des plans de queue plus grands et un armement défensif largement amélioré. La partie non couverte à l'arrière de l'avion, qui avait été l'un des principaux défauts du Fortress I, fut protégée par le montage en partie postérieure, d'un poste doté de deux mitrailleuses de calibre 12,7 mm. Egalement, une tourelle motorisée fut montée en arrière de la cabine principale, et une ventrale rétractable de forme sphérique fut aussi installée.

Le B-17E fut utilisé par la Eighth Air Force de l'U.S. Army, dans ses premiers raids en Europe depuis des bases anglaises, à partir du mois d'août 1942. Ce modèle fut rejoint ultérieurement, par le B-17F, connu par la R.A.F. comme Fortress II, cette variante ayant été modifiée au niveau de la partie avant contenant le poste du bombardier. Environ 200 Fortress II, IIA, et III, furent livrés à la R.A.F., à partir de l'année 1942. Les Mk. II (en commençant par le FA 695) et IIA (en commençant par le FK 184) furent tous mis en service dans le Coastal Command, ou ils rejoignirent des Liberator, afin de renforcer la force V.L.R. (Very Long Range), qui était chargée de couvrir une zone du milieu de l'océan Atlantique que les avions ne pouvaient jusqu'à présent, atteindre. Les bombardiers furent mis en service actif en premier à Thorney Island, West Sussex, avec le Squadron No. 59, en août 1942. Les Fortress du Coastal Command opérèrent aussi depuis Chivenor, Devon, Benbecula, en Ecosse (Hébrides), l'Islande, et les îles Açores.

Le Fortress III fut mis en service en février 1944, dans le Squadron No. 214 du Bomber Command, à Sculthorpe, Norfolk. Le Fortress III (en commençant par le HB 761), fut la version pour la Royal Air Force, du B-17G qui était équipé d'une tourelle motorisée portant deux armes, placée en partie basse, sous le nez de l'avion. Les Fortress III du Bomber Command, opérèrent avec le Group No. 100, dans des missions de contre-mesures (Radio Counter Measures, RCM) et étaient équipés d'équipements destinés au brouillage de radars ennemis. Les Squadrons No. 214 et No. 223, employèrent leurs bombardiers dans ce genre d'opérations particulières, à partir de Tempsford, Central Bedfordshire, et Oulton, Norfolk, puis finalement, ces unités furent dissoutes.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

B-17 FORTRESS III   
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 1200 ch              Wright GR-1820-97 Cyclone                         
Envergure/Span 31,63 m    Longueur/Length 22,25 m    Hauteur/Height 4,72 m     Poids total/Weight 29.030 kg      
Vitesse/Speed 450 km/h à 6100 m Plafond/Ceiling 9.600 m    Autonomie/Range 4.410 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945