Boeing-B-17 flying fortress

Boeing B-17 Fortress I

Boeing-B-17 fortress ii

Vue d'un B-17 Fortress I (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue d'un bombardier quadrimoteur B-17 Fortress Mk. I (Fortress I), immatriculation WP-F, cn AN 530, du Squadron No. 90 de la Royal Air Force.

Le fameux Boeing B-17 Flying Fortress, conçu à l'origine en réponse à une demande de l'U.S.A.A.C. (U.S. Army Air Corps), avait effectué son premier vol fin juillet 1935, sous la forme du prototype Boeing 299 (X13372). Au cours de l'année 1941, plus d'une centaine de ces bombardiers avaient été livrés à l'U.S. Army, et la version B-17D fut vue en action durant les premières phases de la Deuxième Guerre mondiale, dans le Pacifique.

Dans le même temps, au printemps 1941, vingt B-17C (en commençant par le AN 518) furent livrés en Angleterre, pour être modifiés avant leur fourniture à la Royal Air Force, sous la désignation Fortress Mk. I (Boeing Model 299T). Mis en service dans le Squadron No. 90, à West Raynham, Norfolk, en mai 1941, les Fortress commencèrent leur opérations à partir de Polebrook, Northamptonshire, avec un raid effectué par trois bombardiers, début juillet 1941, sur Wilhelmshaven, une ville portuaire en Basse-Saxe. En volant de jour en altitude, à plus de 30.000 pieds (9.140 m), principalement de manière individuelle (une technique très critiquée par les Américains), les Fortress du Squadron No. 90 avaient effectué plus de vingt missions, au mois de septembre 1941, en incluant des attaques sur Emden, Kiel, Brest, Brême, le port de Rotterdam, et Oslo. Ces opérations furent loin d'être des succès. Des difficultés furent rencontrées avec le viseur de bombardement Norden (un équipement conçu par Carl Norden qui se révéla peu précis), de nombreuses pannes mécaniques furent constatées, ainsi qu'une tendance au givrage des canons défensifs en altitude. Cependant, le défaut le plus important était un armement de défense inadapté. Tous les canons étaient commandés de manière manuelle, et il y avait une partie non couverte à l'arrière de l'avion.

Les pertes dues aux attaques des chasseurs ennemis devinrent trop importantes, et il fut décidé d'abandonner les opérations au-dessus de l'Europe. Le Fortress I fut mis en service plus tard par la Royal Air Force, au Moyen-Orient. Quelques exemplaires furent envoyés en Egypte, ou ils restèrent jusqu'en mai 1942, en menant des raids de nuit sur Benghazi, Libye, et en attaquant des navires en Méditerranée. En octobre 1942, les Fortress survivants de la R.A.F. en Grande Bretagne, furent transférés au Coastal Command (Squadrons No. 206 et No. 220), afin de mener des missions de reconnaissance maritime. Ils furent basés à Benbecula, en Ecosse (Hébrides), ou ils restèrent jusqu'en 1943, quand ils furent remplacés par les plus performants Fortress II.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

B-17 FORTRESS I     
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 1200 ch              Wright R-1820G-205A Cyclone                       
Envergure/Span 31,63 m    Longueur/Length 20,69 m    Hauteur/Height 4,69 m     Poids total/Weight 20.630 kg      
Vitesse/Speed 515 km/h à 6100 m Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 3.380 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens