Burgess-dunne-No. 3                

C.R.D.A. Cant Z.506 Airone

août 1935 C.r.d.a. (cant)-Z.1007 alcione

Vue d'un Z.506B Airone (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un hydravion Z.506B Airone Série XII aux couleurs des forces aériennes italiennes co-belligérantes (1943-1944). Auparavant appareil du 139e Squadriglia da Ricognizione Marittima. Armement défensif, une mitrailleuse Isotta Fraschini-Scotti de calibre 12,7 mm dans la tourelle dorsale, une mitrailleuse Breda-SAFAT de calibre 7,7 mm en position ventrale, deux autres armes orientables latérales de même type, placées vers l'arrière, charge de bombes jusqu'à 2.645 livres (1.200 kg).

L'hydravion à flotteurs trimoteur C.R.D.A. (Cantieri Riuniti dell'Adriatico) Cant (Cantieri Aeronautici e Navali Triestini) Z.506, conçu par l'ingénieur Ing. Filippo Zappata, apparut d'abord comme un avion de transport commercial d'une capacité de douze places, et le prototype (I-CANT) effectua son vol inaugural en 1935, en étant équipé de moteurs radiaux Pratt & Whitney Hornet. De petits lots de Z.506A (moteurs Wright Cyclone de 760 ch) et de Z.506C (moteurs Alfa Romeo de 750 ou 800 ch) furent livrés de 1936 jusqu'à 1938 à la compagnie italienne Ala Littoria, et durant ce temps, de nombreux records du monde, de vitesse, de distance parcourue, et de charge emportée par rapport au poids, furent améliorés par diverses machines de ce type.

Entre-temps, en juillet 1936, le prototype fut remis au ministère de l'Air italien, afin de faire évoluer l'appareil vers une version militaire de type bombardier et avion lanceur de torpille, le Z.506B. Cet hydravion était mené par un équipage de cinq personnes, et son fuselage avait été redessiné, avec comme modifications majeures, un cockpit rehaussé comprenant deux postes de pilotage en tandem, une gondole ventrale contenant le poste du bombardier à l'avant, une soute à bombes, un poste défensif arrière, et des plans de queue tenus par des mâts. La soute à bombes pouvait recevoir deux bombes de 1.100 livres (500 kg), une combinaison variée de bombes plus petites d'une charge totale atteignant 1.980 livres (900 kg) ou une unique torpille de 1.760 livres (800 kg). Une paire de mitrailleuses Breda-SAFAT de calibre 12,7 mm était installée dans une tourelle dorsale rétractable Breda M.1.

Le Z.506B Serie I fut mis en production à l'usine Cant de Monfalcone, région du Frioul-Vénétie Julienne, en 1937, et par la suite environ trente exemplaires furent fabriqués et livrés à la Regia Aeronautica durant l'année 1938. Quelques exemplaires de ce groupe rejoignirent la Aviazione Legionaria italienne en Espagne à la fin de cette même année, et ils furent employés durant la guerre d'Espagne, principalement pour effectuer des missions de secours et de reconnaissance. En juin 1940, la fabrication à Monfalcone avait atteint environ 95 exemplaires du Serie I et de modèles postérieurs, d'autres avaient été construits par Piaggio à Finalmarina, Ligurie, et les Z.506B en service en Italie, comprenaient aussi une trentaine d'hydravions qui faisaient partie d'une commande passée par le gouvernement polonais en 1938.

La formations principales dotées du Airone (héron, en français) étaient en 1940, le 31e Stormo da Bombardamento Marittimo, à Elmas, Sardaigne, et le 35e Stormo B.M., à Brindisi, Pouilles. Le Airone fut employé dans son rôle initial durant la première partie de la Deuxième Guerre mondiale, mais après la campagne dans les îles grecques en 1941, tous les appareils de ce type furent réorientés vers des missions de patrouille maritime de diverses sortes, et employés entre autres, par les 139e, 147e, 170e, et 199e Squadriglie da Ricognizione Marittimo. Après la capitulation de l'Italie, environ vingt Z.506B furent intégrés dans le Raggruppamento Idro (groupe d'hydravions), de la force co-belligérante basée à Tarente (Pouilles). A ce moment, la principale variante en service était le Serie XII, dont le poids total avait été augmenté par les améliorations apportées à l'armement défensif et la capacité d'emport de bombes allant jusqu'à 2.645 livres (1.200 kg). Il est difficile d'établir les détails individuels de chaque version intermédiaire parmi les numéros de Serie, et la production totale du Airone, terminée en 1943, est également difficile à préciser, elle peut être estimée à environ 320 exemplaires pour le Z.506B.

La seule autre variante du temps de la guerre identifiée, fut le Z.506S Soccorso (sauvetage, secours, en français), une conversion du Z.506B destinée aux opérations de sauvetage en mer. Quelques exemplaires de ce type servirent sous les couleurs de la Luftwaffe, un très petit nombre fit partie des acquisitions des forces co-belligérantes en 1943, une vingtaine de machines converties furent en complément, fabriquées par S.I.A.I. Marchetti, afin de rejoindre la force reconstituée Aeronautica Militare Italiano, et ces hydravions servirent jusqu'en 1959.

La variante C.R.D.A. Z.509 était également un hydravion à flotteurs trimoteur dérivé du Z.506A. Plus large et plus lourd que l'appareil d'origine, il était équipé de moteurs radiaux Fiat A.80 RC 41 d'une puissance unitaire de 1.000 ch. Cet appareil construit en seulement trois unités fut utilisé par la compagnie Ala Littoria, pour du transport de courrier sur la ligne transatlantique vers l'Amérique du Sud, mais son développement fut abandonné avec le début de la Deuxième Guerre mondiale. Cet hydravion établit quelques records durant les années 1937 et 1938, comme par exemple record de vitesse aux environs de 400 km/h, sur 1.000 km et 2.000 km, avec une charge marchande de 1.000 kg et 2.000 kg, avec aux commandes, les pilotes Mario Stoppani et G. Gorini, accompagnés de l'ingénieur Luzzatto et de E. Accumolli.

Le Z.506B était un hydravion à aile basse, dont la cellule de section elliptique était en bois, le système de construction longitudinal comprenant une poutre principale supérieure, un autre de même type de quille, et quatre auxiliaires latérales. Ces éléments étaient reliés entre eux par trois cloisons principales placées aux principaux points d'attache des ailes, et une série de panneaux et de couples renforcés, le revêtement de l'ensemble étant en contre-plaqué. Les ailes aux extrémités de forme elliptique, diminuaient en corde et en épaisseur, et s'effilaient vers l'extérieur. Leur structure en bois était formée de trois longerons et de couples, avec un revêtement en contre-plaqué. Les plans étaient divisés par plusieurs panneaux solides qui délimitaient des compartiments étanches. Les éléments mobiles étaient montés sur toute la longueur du bord de fuite, ailerons à l'extérieur et volets à courbure variable à l'intérieur. Les plans de queue étaient basés sur une structure en bois, avec un revêtement en contre-plaqué, le plan horizontal était tenu par des mâts, les parties mobiles étaient équilibrées, et les plans de profondeur étaient équipés de compensateurs réglables. Les longs flotteurs étaient en Duralumin, reliés au fuselage par des supports en V, et consolidés par des tirants attachés latéralement. Chaque flotteur était divisé en deux compartiments étanches, et la capacité totale de flottaison était égale au double du poids total de l'appareil, suivant les critères italiens requis. Les trois moteurs étaient des neuf cylindres radiaux à refroidissement par air Alfa Romeo 126 RC 34 dotés d'un compresseur, et les réservoirs de carburant étaient logés dans les ailes.


Plan d'un Z.506B Airone (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)


Vue d'un Z.506B Airone (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Treuillage d'un hydravion Z.506B Airone.

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

Z.506B              
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 750 ch               Alfa Romeo 126 RC 34                              
Envergure/Span 26,50 m    Longueur/Length 19,25 m    Hauteur/Height 7,45 m     Poids total/Weight 12.705 kg      
Vitesse/Speed 350 km/h à 4000 m Plafond/Ceiling 7.320 m    Autonomie/Range 2.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945