Steglau-Steglau-2          

Stinson L-5 Sentinel

juin 1941 Stinson-Model a

Vue d'un L-5 Sentinel (photo : Tony Zeljeznjak) Vue d'un petit appareil de liaison Stinson L-5 Sentinel. Immatriculation N59AF, cn 76-137, livrée U.S. Marines (ex U.S.A.A.F. 42-14934, année de construction 1943). San Diego - El Cajon, Californie, Etats-Unis, mai 2003.

La compagnie Stinson (société devenue une division de Vultee Aircraft Corporation, en novembre 1940), conçut le YO-54 (plus tard L-5) Sentinel, dont le vol inaugural du prototype fut effectué fin juin 1941, pour assurer des missions de coopération militaire en temps de guerre. Ce monoplan à aile haute haubanée et train d'atterrissage classique fixe, était globalement une version biplace du Model 105 Voyager, dotée d'un fuselage moins épais dans la partie postérieure au cockpit, d'une cabine dotée de larges vitres afin d'améliorer la vue de l'observateur, et d'une dérive légèrement plus grande. La construction était de type mixte, avec une cellule basée sur une structure de tubes métalliques couverte d'un revêtement entoilé. Les ailes étaient formées d'un longeron et de couples en épicéa, les plans de queue étaient également de structure bois, et tous ces éléments recevaient un revêtement entoilé. Les tirants de liaison des plans avec la cellule étaient formés de tubes en Duralumin, les volets, actionnés manuellement étaient de structure métallique et revêtement entoilé. Les jambes du train d'atterrissage principal, en général non couvertes d'un carénage, étaient formées d'un tube métallique, et étaient équipées d'un amortisseur. Le moteur du O-62 (L-5 et L-5A) était un six cylindres à plat à refroidissement par air Lycoming O-435-1 de 185 ch, mais la version finale de production L-5G reçut un O-435-11 d'une puissance unitaire de 190 ch.

Le L-5B, standard dans lequel plus de 700 exemplaires furent convertis, était modifié, avec un fuselage plus épais doté d'une porte articulée en partie basse, placée côté droit, permettant de charger un brancard portant un blessé. Le L-5C (et le L-5E) fut une version spécialisée, équipé d'appareils de prise de vues photographiques. La compagnie Vultee-Stinson, Wayne, Michigan, construisit finalement environ 3.900 Sentinel.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, le Sentinel fut employé par l'U.S.A.A.F., l'U.S. Navy, et l'U.S. Marine Corps, sur les théâtres d'opération de l'Europe, du Pacifique, et de l'Extrême-Orient, et il fut encore utilisé assez largement pendant la guerre de Corée (juin 1950-juillet 1953). Capable d'opérer depuis des terrains peu préparés, le L-5 fut employé dans de nombreux rôles, acheminement de personnel, transport de marchandises destinées aux troupes en première ligne, fourniture de renseignements, reconnaissance avec prise de vues photographiques, contrôle de convois de véhicules, largage de nourriture, fourniture de matériel médical et de munitions, distribution de tracts de propagande, pulvérisation de pesticides, transport de prisonniers, acheminement de moyens de communication, ou encore assistance à des chasseurs-bombardiers, dans l'identification de cibles au sol. Le petit monoplan pouvait assister des troupes au combat qui évoluaient dans des zones reculées, et permettait de rapatrier des blessés vers des hôpitaux de campagne situés plus en retrait des lignes de front, ce qui contribuait à maintenir le moral des soldats. Le L-5 était aussi apprécié des gradés, car il permettait à des officiers de haut rang, de se déplacer rapidement et efficacement sur de courtes distances.

Egalement, le L-5 fut largement employé par la Royal Air Force, en Birmanie, dans des missions de communication, de repérage de cibles, et également comme avion ambulance. Ces avions fournis dans le cadre du programme Lend-Lease, furent référencées Sentinel Mk. I (quarante exemplaires de type L-5 fournis) et Sentinel Mk. II (soixante exemplaires de type L-5B fournis).

Après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le L-5 fut largement employé dans l'organisation civile américaine Civil Air Patrol (CAP), dans des missions de recherche et de sauvetage. De nombreux pays reçurent cet avion, en particulier l'Inde qui en utilisa 200 exemplaires. Parmi ces machines, un certain nombre furent récupérés par le Pakistan après la partition du pays, en 1948, et les monoplans indiens servirent à partir de 1950, à la formation de pilotes civils, dans des aéro-clubs, jusqu'en 1973. En Italie, un certain nombre de L-5 servirent au remorquage de planeurs.


Tableau de versions :
Modèle Caractéristiques
L-5 Egalement L-5A (OY-1 pour l'U.S. Navy et l'U.S. Marine Corps, et Sentinel Mk. I pour la R.A.F. Version biplace standard de liaison sur courte distance et d'observation. Le L-5A était identique au L-5, à l'exception de son système électrique sous 24 volts. Carénage des jambes du train principal la plupart du temps retirés sur ces modèles.
L-5B Egalement référencé Sentinel Mk. II pour la R.A.F. Adaptation du L-5 afin de permettre l'emport d'un brancard ou de marchandises, jusqu'à une charge de 200 livres (environ 90 kg). Fuselage plus épais en arrière de la cabine, conservant une section rectangulaire jusqu'à son extrémité. Large porte s'ouvrant vers le bas, en arrière du poste de l'observateur, permettant le chargement d'un blessé. Quand un brancard était transporté, la partie arrière du siège de l'observateur était repliée vers l'avant, et le panneau postérieur du compartiment de ce dernier était articulé pour former la partie frontale du plancher du brancard ou également celui du logement de marchandises. Pour le transport de fret, des crochets étaient prévus pour l'arrimage de la charge. Le modèle L-5B pouvait être doté de deux flotteurs.
L-5G Egalement référencé OY-2 pour l'U.S. Navy et l'U.S. Marine Corps. Système électrique 24 volts. Variante non vue au combat pendant la Deuxième Guerre mondiale, car fabriquée à partir de juillet 1945, mais utilisée largement pendant la guerre de Corée. Moteur Lycoming O-435-11 entraînant une hélice à pas variable.


Vue d'un L-5B Sentinel (photo : Jane's fighting aircraft of World War II) Vue d'un appareil de type ambulance légère Stinson L-5B Sentinel. Moteur Lycoming O-435-1 de 190 ch.

Source partielle : Airlife's World Aircraft - Rod Simpson (ISBN 1-8403-7115-3).

L-5                 
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 185 ch                Lycoming O-435-1                                  
Envergure/Span 10,36 m    Longueur/Length 7,34 m     Hauteur/Height 2,41 m     Poids total/Weight 930 kg         
Vitesse/Speed 210 km/h à 0 m Plafond/Ceiling 4.800 m    Autonomie/Range 600 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1939-1945Avions militaires 1939-1945