Potez-P.62

Potez 63

Potez-P.66

Vue d'un Potez P.63 (origine : Gallica - l'Air, numéro spécial 1938) Vue d'un chasseur et bombardier léger triplace Potez P.63.

Conçu pour répondre à une spécification de 1934, émise par le ministère de l'Air, pour un chasseur stratégique triplace, le Potez 63 fut dessiné par Louis Coroller et André Delaruelle, et le premier vol du prototype -01 fut effectué fin avril 1936. D'aspect général, ce bimoteur avait une ressemblance superficielle avec son contemporain allemand, le Messerschmitt Bf 110, et cette caractéristique contribua à la perte de nombreux chasseurs Potez lors des combats durant la Deuxième Guerre mondiale. Le premier prototype équipé de moteurs Hispano-Suiza 14 AB10/11 de 1.580 ch, fut plus tard renommé Potez 630-01, pour le distinguer de la seconde machine (631-01), qui était équipée de moteurs radiaux Gnome-Rhône 14N. En mai 1937, le ministère de l'Air français passa commande de dix machines d'évaluation, qui comprenaient des représentants de tous les types, avion d'emploi général chasseur de jour ou de nuit, biplace ou triplace (Potez 630 et 631), chasseur de nuit biplace, avion de bombardement léger (Potez 633), avion de reconnaissance (Potez 637) et appareil d'appui rapproché (Potez 639).

Après la nationalisation des constructeurs de matériel de guerre d'août 1936, la compagnie Potez devint un élément de la nouvelle S.N.C.A.N. (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Nord), auprès de laquelle fut passée une commande de 80 Potez 630, et 90 Potez 631, ce dernier lot incluant dix exemplaires dotés d'une double commande, et destinés à l'entraînement. Des ordres d'achat furent passés en 1938, pour environ 125 Potez 633 destinés à l'armée de l'air française, ainsi que pour des lots destinés à l'export, comprenant environ 25 machines de même type pour la Grèce, et quarante pour la Roumanie. Une licence de fabrication fut aussi vendue à Avia, en Tchécoslovaquie, mais finalement aucune machine ne fut construite dans ce pays. Seulement, un peu plus de dix exemplaires destinés à la Grèce, et environ vingt Potez 633 destinés à la Roumanie avaient été livrés en août 1939, quand le reste des appareils non encore fournis fut bloqué par le gouvernement français.

A ce moment, la production du Potez 631 avait atteint 210 exemplaires fournis à l'Armée de l'Air. La variante Potez 637 avait également été fabriquée en soixante exemplaires, mais ce modèle était essentiellement une machine intérimaire, en attendant la disponibilité du Potez 63-11, un développement plus profondément modifié, dont le premier vol fut effectué fin décembre 1938. Les principales différences étaient au niveau de la partie avant du fuselage (nez vitré, observateur déplacé vers l'avant, et poste du pilote surélevé), et une commande initiale portant sur 145 machines prévues pour assurer des missions de reconnaissance fut passée. Près de 1.700 autres appareils furent encore commandés en 1939.

Le Potez 63 fut mis en service actif à l'automne 1938, plusieurs centaines d'exemplaires étaient opérationnels lors de la déclaration de guerre, et ils participèrent à la bataille de France (mai-juin 1940). Après la défaite, puis l'occupation de la France, la production fut continuée sous direction allemande, et la production totale du Potez 63-11 atteignit finalement environ 900 exemplaires. Les variantes du Potez 63 servirent avec des unités de la Luftwaffe, dans la force aérienne du Régime de Vichy, mais également dans les Forces Aériennes Françaises Libres (F.A.F.L.), en Europe et en Afrique du Nord. La construction totale du modèle, dans tous les types, atteignit environ 1.400 exemplaires. Après la fin de la guerre en 1945, quelques avions de ce type furent encore employés pendant quelque temps, pour l'entraînement..


Vue d'un P.63-11 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Potez P.63-11 du Groupe de Reconnaissance GR.II/39 (3e Escadrille), Syrie, 1941. Armement, deux mitrailleuses MAC 34 de calibre 7,5 mm montées sous chaque aile, une défensive en partie arrière du cockpit, et trois offensive en position ventrale, charge de bombes jusqu'à huit bombes de 22 livres (10 kg) en soute interne, et deux bombes de 110 livres (50 kg) accrochées sous les parties intérieures des ailes.
Plan d'un P.63-11 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)


- En complément, vue en coupe d'un Potez P.63-11, montrant la place avancée de l'observateur et la position plus élevée du pilote, ce qui nuisait à la finesse de l'appareil, et diminuait sa vitesse maximale et sa manoeuvrabilité (Gallica - Notice de caractéristiques et de performances de l'avion Potez 63-11 à moteurs Gnome-Rhône 14 M, février 1940).

Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

POTEZ P.63-11       
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 700 ch               Gnome-Rhône 14M                             
Envergure/Span 16,00 m    Longueur/Length 11,00 m    Hauteur/Height 3,62 m     Poids total/Weight 4.430 kg       
Vitesse/Speed 425 km/h à 5000 m Plafond/Ceiling 9.000 m    Autonomie/Range 1.500 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens