Curtiss-N-9

Curtiss NC

Curtiss-P-40 warhawk

Vue de l'hydravion Curtiss NC-4 (photo : Histoire de l'Aviation Militaire Bill Gunston - TRH Pictures) Préparation du Curtiss NC-4 pour la tentative de traversée de l'Atlantique en mai 1919.

Une fois que l'accomplissement du vol motorisé fut devenu une réalité, l'envie d'améliorer la vitesse, l'altitude, et la distance parcourue dont un aéroplane était capable, était inévitable. Dès les premiers jours, un voyage de traversée de l'Atlantique Nord avait été une ambition chère, et ce ne fut que le début de la Première Guerre mondiale en 1914, qui empêcha durant cette même année, la compétition organisée en 1913 par le journal Daily Mail, dotée d'un prix de 10.000 livres récompensant le premier aviateur ayant réalisé un vol sans interruption sur ce parcours. Le prix fut finalement gagné en juin 1919, par le capitaine John William Alcock et le lieutenant Arthur Whitten-Brown avec une liaison entre Saint John's, Terre-Neuve et Clifden, Irlande du Nord, réalisée à bord d'un bombardier Vickers Vimy spécialement préparé.

Cependant, dans le mois précédent, un autre vol au-dessus de l'Atlantique, avec des escales le long du parcours, fut effectué par un hydravion américain, le Curtiss (Navy Curtiss) NC-4. Le fait que cet appareil ait été une fabrication Curtiss était particulièrement approprié, car Glenn Curtiss avait été un pionnier dans le domaine de la conception des hydravions et l'appareil de la compagnie America avait été fabriqué à l'origine pour disputer en 1914, la compétition sur l'Atlantique.

Le NC-4 fut l'un des quatre hydravions NC (Navy-Curtiss) construits pendant la Première Guerre mondiale pour le compte de l'U.S. Navy, à l'origine, pour mener des missions de patrouille maritime sur l'Atlantique, afin de protéger les bateaux d'approvisionnement américains menacés par les sous-marins allemands. La spécification fut établie, puis l'hydravion fut défini par la marine américaine en septembre 1917. L'appareil devait avoir une coque courte (environ 13,70 m de long), d'un dessin hydrodynamique évolué, et devait être équipé de trois moteurs. Les quatre premiers exemplaires de la série reçurent des désignations séparées, de NC-1 à NC-4, mais la Première Guerre mondiale fut terminée, avant même que le programme d'essais en vol ait été commencé. Le premier vol du NC-1 (à trois moteurs Liberty 12 de 400 ch) fut effectué début octobre 1918, et cet hydravion montra ses bonnes capacités d'emport, en transportant fin novembre, environ cinquante personnes lors d'un vol simple, ce qui constitua un nouveau record mondial dans la catégorie. Cependant, la configuration à trois moteurs fut jugée inadaptée pour un vol transatlantique, et la construction des second, troisième et quatrième exemplaires fut retardée, car la conception avait été modifiée avec l'ajout d'un quatrième moteur. Le NC-2 était équipé de deux paires de moteurs montés en tandem, tandis que les deux autres hydravions étaient équipés de deux moteurs montés en tandem au centre de la voilure, l'un entraînant une hélice tractrice et l'autre entraînant une hélice propulsive, ce groupe était complété de deux moteurs latéraux entraînant des hélices tractrices montés sur des mâts, également entre les deux plans. Le premier vol du NC-2 fut effectué le 12 avril 1919, celui du NC-3 le 23 avril, et celui du NC-4 le 30 avril.

Il fut décidé d'engager les Navy-Curtiss (surnom 'Nancy') dans une tentative de vol sur l'Atlantique, et ces machines furent renommées NC-TA pour cette occasion. Avant le départ, le NC-1 dont les ailes avaient été endommagées lors d'une tempête, fut équipé des plans issus du NC-2, dont la configuration des moteurs ne donnait pas satisfaction. Après un départ depuis Rockaway Beach, New York, le 8 mai, les trois hydravions furent regroupés et décollèrent depuis Trepassey Bay, à Terre-Neuve le 16 mai 1919, la première destination étant Horta, aux Açores, environ 1.400 miles (2.250 km) plus loin.

Le NC-4, sous la direction du Lieutenant Commander Albert Cushing Read, arriva sans problème à destination le jour suivant, mais le NC-1 fut forcé à amerrir, à environ 100 miles (160 km) à l'ouest de l'île de Flores, et coula après avoir été endommagé par une mer forte. L'équipage fut recueilli par un des nombreux bateaux placés sur le trajet. L'hydravion de tête de groupe, NC-3, commandé par le Commander John Henry Towers, patron de l'équipe transatlantique, fut aussi contraint à amerrir, environ 45 miles (70 km) au sud-ouest de l'île de Fayal (Faial, Açores). Il convoya son appareil sur les 200 miles (360 km) restants, atteignit finalement le port de Horta, 52 heures après avoir quitté Terre-Neuve, mais il ne put poursuivre.

Read avec le NC-4 continua alors la route seul, quittant les Açores pour Ponta Delgada (île de São Miguel, Açores), le 20 mai, ou le mauvais temps le contraignit à attendre jusqu'au 27 mai, pour voler jusqu'à Lisbonne, Portugal et terminer le vol au-dessus de l'Atlantique Nord. Par la suite, il poursuivit le voyage jusqu'à Plymouth, Devon, ou il arriva le 31 mai. L'hydravion américain fut escorté lors de son arrivée dans le port par trois hydravions Felixstowe F.2A de la Royal Air Force. Plus tard, le NC-4 fit un retour triomphal aux Etats-Unis, et effectua un voyage de célébration sur les côtes est et sud, en volant au-dessus du Mississippi jusqu'à Saint Louis (Missouri). Cet appareil fut ultérieurement pris en charge par la Smithsonian Institution.

Après l'Armistice, Naval Aircraft Factory, à Philadelphie, Pennsylvanie, construisit six autres hydravions de type NC. Ils furent fabriqués initialement avec trois moteurs, mais quatre exemplaires furent ensuite modifiés en modèle NC-4 avec quatre moteurs, les deux autres ayant été dans le même temps, perdus. Les avions modifiés furent employés pendant la période 1920-1922, par l'U.S. Navy East Coast Squadron, avant d'être retirés.


Plan de l'hydravion Curtiss NC-4 (NC-TA), 1919. Plan de l'hydravion Curtiss NC-4 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)

Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

NC-4                
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 400 ch               Liberty L-12A                                     
Envergure/Span 38,40 m    Longueur/Length 20,80 m    Hauteur/Height 7.45 m     Poids total/Weight 12.420 kg      
Vitesse/Speed 145 km/h             Plafond/Ceiling 1.370 m    Autonomie/Range 2.370 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions de recordAvions de record