Auster-A.o.p.6          

Auster 9

mars 1954 Auster-T.7

Vue d'un Auster A.O.P.9 (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue d'un petit appareil de liaison Auster A.O.P.9 (WZ 664) de la Royal Air Force.

Presque une année après que dernier Auster A.O.P.6 destiné à la Royal Air Force ait quitté l'usine du constructeur, un appareil totalement nouveau, prévu pour remplacer le Mk. 6 dans les escadrilles de type A.O.P. (Air Observation Post), était prêt a effectuer son vol inaugural, sur l'aérodrome de Rearsby, Leicester, Leicestershire. Cet appareil fut désigné Auster 9 (A.O.P.9), et le premier de la série (WZ 662), vola pour la première fois en mars 1954.

Contrairement aux Auster précédents, qui avaient été fournis en presque 2.000 exemplaires à la British Army et à la R.A.F., le Auster A.O.P.9 ne fut pas développé depuis un appareil civil, mais fut conçu dès le début, comme un type militaire. Cet appareil doté d'un moteur plus puissant, et d'ailes d'une surface augmentée, qui portaient de larges volets et des ailerons pouvant être inclinés vers le bas, était capable de remplir des missions de type Air Observation Post, mais pouvait aussi effectuer d'autres tâches, comme le transport léger, la reconnaissance avec prise de vues photographiques, l'évacuation sanitaire, ou encore l'assistance à la pose de câbles. L'accès à la cabine, par trois grandes portes, était particulièrement aisé, la visibilité obtenue grâce à de grands panneaux de Perspex (Plexiglas), était excellente, et le compartiment pour l'équipage (deux ou trois membres), était équipé d'un système de contrôle de la température. L'équipage était formé uniquement d'un pilote et d'un observateur pour les missions A.O.P., mais l'habitacle permettait d'accueillir une troisième personne. Un dispositif original était que le plancher de la partie arrière du cockpit pouvait être rapidement détaché en enlevant six boulons, et remplacé par un nouveau plancher portant les équipements permettant au monoplan de remplir une grande variété de missions. Les ailerons inclinables vers le bas permettait de réduire les distances de décollage et d'atterrissage, qui étaient de seulement 110 yards (environ 100,60 m) et 50 yards (environ 45,70 m), respectivement. Le simple mais robuste train d'atterrissage principal autorisait les manoeuvres sur tous les types de surface, depuis la boue épaisse jusqu'à des champs labourés, un grand atout pour un appareil de type A.O.P.

Le Auster A.O.P.9 fut présenté en vol pour la première fois, avec le troisième exemplaire de production (WZ 664) lors du salon S.B.A.C. Farnborough, de l'année 1954. L'exemplaire WZ 715 effectua une démonstration au cours de la manifestation identique de 1955. Les premières livraisons du A.O.P.9 pour le compte de la Royal Air Force, furent réalisées au début de l'année 1955, quelques-uns des premiers avions fournis étant basés à Middle Wallop, Hampshire. Plus tard, dans le courant de l'année 1955, les Auster 9 commencèrent des opérations contre des terroristes en Malaisie (opération Firedog, 1948-1960), avec le Squadron No. 656. Dans le cadre de ce conflit, ces avions, ainsi que les Auster 6, effectuèrent de très nombreux vols (plus de 143.000 sorties au total). Les Auster 9 servirent également lors de conflits situés dans divers endroits dépendants des Britanniques, et furent finalement retirés en 1966. La S.A.A.F. (South African Air Force), employa également quelques A.O.P.9, entre les années 1957 et 1967.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

AUSTER 9            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 180 ch                Blackburn Cirrus Bombardier 203                   
Envergure/Span 11,00 m    Longueur/Length 7,26 m     Hauteur/Height 2,57 m     Poids total/Weight 970 kg         
Vitesse/Speed 200 km/h             Plafond/Ceiling 5.640 m    Autonomie/Range 400 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes