Yakovlev-Yak-18   max                  

Yakovlev Yak-18T

année 1967 Yakovlev-Yak-25   flashlight

Vue d'un Yak-18T (photo : JN Passieux, meeting Ferté-Alais 2022) Vue d'un appareil d'entraînement Yak-18T faisant partie de la patrouille acrobatique YakoTeam, immatriculation F-HFSB, cn 8200916, exposé en statique lors du meeting de la Ferté-Alais 2022.

Conçu par la compagnie Yakovlev, le Yak-18T est un avion utilitaire à quatre ou cinq places, pouvant effectuer des figures de voltige. Développé pour l'entraînement des pilotes de la compagnie nationale russe Aeroflot, il acquit une certaine popularité comme avion de sport, à l'intérieur et aussi à l'extérieur de l'ancienne U.R.S.S. Cet appareil à aile basse de construction solide, équipé d'un train tricycle rentrant, fut doté d'un moteur radial neuf cylindres en étoile Vedeneyev M14P d'une puissance allant de 360 à 400 ch, et pouvait supporter des facteurs de charge allant de +6,48g à -3,24 g.

Malgré un numéro de modèle proche, le Yak-18 et le 18T ont peu d'éléments en commun. Le Yak-18T fut un développement indépendant bien postérieur (une vingtaine d'années), malgré la nomenclature ayant le même radical. Il fut conçu dans les années 1960 comme un appareil civil, et partagea plusieurs équipements avec la famille des Yak-50 et 52, comme le moteur en étoile neuf cylindres de type M14, et les volets, les freins et le démarreur à commande pneumatique. L'hélice bipale, l'avionique et d'autres éléments étaient aussi communs entre les deux machines.

Le Yak-18T, comme beaucoup d'avions russes d'entraînement, avait des capacités pour la voltige, mais il fut plutôt conçu comme un avion civil. En comparaison, avec d'autres avions légers de même emploi et d'un capacité équivalente, comme le Cessna 172 ou le Piper PA-28, le Yak-18T est un petit peu plus long et plus large, mais il est beaucoup plus lourd et est doté d'un moteur largement plus puissant. L'avion russe pourrait être comparé au Piper PA-32R d'une capacité de six places, d'un poids proche, et doté d'un train également rétractable et d'un moteur de 300 ch, mais il se distingue de l'avion américain par sa construction solide, ses capacités acrobatiques, et ses commandes douces mais répondant cependant rapidement.

Le prototype du Yak-18T effectua son vol inaugural au milieu de l'année 1967, puis le modèle fut mis en production dans l'usine du constructeur, à Smolensk (ville située sur le Dniepr, à environ 360 km dans le ouest-sud-ouest de Moscou). Il devint l'appareil standard pour la formation de base dans les écoles d'apprentissage au vol de la compagnie Aeroflot. Quelques exemplaires furent aussi employés dans la force aérienne de l'Union Soviétique, pour des missions de liaison et de communication. Le Yak-18T fut principalement produit entre 1967 et 1979, en environ 750 exemplaires, et ne connut qu'un modeste succès à l'exportation. La société Technoavia commercialisa au début des années 1990, un développement du Yak-18T, une variante à six places désignée SM-94. Les principaux changements ou améliorations, étaient des réservoirs de carburant d'une capacité supérieure, une avionique plus moderne, un pare-brise incurvé, en deux parties, remplaçant l'ancien élément à facettes, des ailes et des plans de queue entièrement métalliques d'un profil revu leur donnant une forme plus anguleuse, et le montage d'une hélice tripale sur le moteur.


- En complément, vue côté droit du Yak-18T immatriculé F-HFSB, cabine ouverte côté gauche, et vue au décollage de la même machine, lors de la présentation en vol effectuée par le YakoTeam. Meeting de la Ferté-Alais 2022.

Source partielle : site web Wikipedia.

Yak-18T             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 360 ch                Vedeneyev M14P ou M14PF (400 ch)                  
Envergure/Span 11,16 m    Longueur/Length 8,35 m     Hauteur/Height 3,40 m     Poids total/Weight 1.650 kg       
Vitesse/Speed 260 km/h             Plafond/Ceiling 4.000 m    Autonomie/Range 740 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes