Junkers-Ju 88

Junkers Ju 88C

Junkers-Ju 90

Vue d'un Ju 88G-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Junkers Ju 88G-1 du 7/NJG 2 (Nachtjagdgeschwader 2), capturé par les Alliés, juillet 1944. Armement, quatre canons MG 151 de calibre 20 mm montés dans le coffre ventral, et une mitrailleuse défensive MG 131 de 13 mm montée dans le cockpit arrière.

En parallèle des séries du bombardier bimoteur Ju 88A, Junkers poursuivit aussi le développement, très tôt en 1940, d'un appareil de type chasseur lourd, pour lesquels la vitesse et la robuste construction de la machine de base la rendait particulièrement appropriée. Ce projet aboutit au Ju 88C, dont la première version fut le C-2, une conversion du Ju 88A-1, équipée d'un nez solide métallique contenant trois mitrailleuses MG 17 de calibre de 7,9 mm et un canon Oerlikon MG FF de 20 mm, l'armement défensif étant constitué d'une mitrailleuse MG 15 de 7,9 mm. Ce chasseur lourd et chasseur-bombardier fut mis en service opérationnel dans le Nachtjagdgeschwader 1 à la fin de l'année 1940, et il fut suivi d'un petit lot de Ju 88C-4, une variante dotée des extensions d'ailes du bombardier 88A-4, et du C-5 équipé de moteurs radiaux BMW 801. L'armement frontal fut augmenté par l'ajout de deux autres canons sur le C-6 équipé de moteurs Jumo 211J, et son armement défensif était constitué d'une mitrailleuse MG 131 à la place d'une MG 15. Le C-6 fut une version majeure de type chasseur lourd et chasseur de nuit, construite en environ 900 exemplaires. La dernière variante de la série C fut le C-7 destiné aux mêmes opérations de jour et de nuit.

La version suivante de chasseur de nuit fut le Ju 88G, qui recevait la même dérive anguleuse que le bombardier Ju 188, et était équipé d'un radar Lichtenstein amélioré, SN-2 (FuG 220, Funk-Gerät) sur le G-1. Les séries G apparurent à la mi-1944, les principaux sous-types étant le G-1 (moteurs BMW 801D), les G-6a et G-6b (BMW 801G), le G-6c (Jumo 213A) et le G-7 (Jumo 213E-1). Le modèle G-6 pouvait être équipé d'un système de tir oblique de type Schräge Musik monté dans la partie arrière du cockpit, afin d'attaquer par en dessous des formations de bombardiers de nuit. Un petit lot de chasseurs lourds H-2 fut construit, et les variantes du Ju 88 en version chasseur, furent terminées avec le Ju 88R, produit en formes R-1 et R-2, pour les missions respectivement, de jour et de nuit. Une version spécialisée fut également présentée, initialement dédiée au front russe, et destinée à l'attaque au sol et à la destruction de blindés. Cette variante fut le Ju 88P, dotée sur le P-1, d'un canon ventral de 75 mm (BK 7,5, Bordkanone 7,5), ou sur le P-2, de deux canons Rheinmetall-Borsig BK 37 de 37 mm montés dans un coffre sous le fuselage.

Le Ju 88, en version chasseur de nuit était équipé de nombreux nouveaux systèmes de contre-mesures. Deux des plus importants furent connus comme Flensburg, un détecteur (FuG 227) qui se concentrait sur le système Monica (ARI 5664), le radar de veille monté dans la queue des bombardiers de la R.A.F., et Naxos (FuG 350), un système d'écoute des transmissions du radar embarqué d'identification des cibles au sol H2S. Ces dispositifs inconnus de la Royal Air Force, guidaient à leur insu, les chasseurs de nuit vers les bombardiers en mission. Cependant, en juillet 1944, un Ju 88G-1 du 7/NJG 2 atterrit suite à une erreur de navigation sur l'aérodrome Woodbridge de la Royal Air Force, et les secrets des systèmes Flensburg et Naxos furent alors découverts. L'usage du Monica qui était déjà en cours de remplacement par le Fishpond, fut immédiatement arrêté, et le H2S modifié, et employé jusqu'à la fin de la guerre.

La production totale du Ju 88 fut d'environ 14.670 exemplaires, et parmi ces machines, plus de 3.900 furent construites comme des chasseurs ou des avions d'attaque au sol. Le Ju 388J fut une version dérivée, chasseur lourd et chasseur de nuit, plus longue et d'une envergure augmentée. Cet appareil devait opérer à haute altitude, et était doté d'une cabine pressurisée de quatre places, mais finalement le modèle Ju 388 ne fut fabriqué qu'en quelques exemplaires.

Plan d'un Ju 88G-1 (origine : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson)


Source partielle : Fighters 1939-1945 - Kenneth Munson.

Ju 88G-1            
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1700 ch              BMW 801D                                          
Envergure/Span 20,00 m    Longueur/Length 16,50 m    Hauteur/Height 4,85 m     Poids total/Weight 13.100 kg      
Vitesse/Speed 550 km/h à 8500 m Plafond/Ceiling 9.900 m    Autonomie/Range 2.500 kg       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens