Fairey-Firefly              

Fairey Flycatcher

novembre 1922 Fairey-Fox

Vue d'un Flycatcher (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un chasseur biplan embarqué Fairey Flycatcher, avion du leader du Flight No. 405 de la Fleet Air Arm, porte-avions H.M.S. Glorious, fin 1930.

En service pendant un peu plus d'une dizaine d'années, durant la période de vingt ans entre les deux guerres mondiales, le petit Fairey Flycatcher fut à juste titre, l'un des plus populaires parmi les appareils navals britanniques jamais construits. Le modèle fut conçu par Frank Duncanson de la compagnie Fairey Aviation Co., afin de répondre à une demande du ministère de l'Air (Air Ministry Spec. 6/22). Le modèle biplan monoplace Parnall Plover répondait également à cette demande, mais moins réussi que son concurrent, il ne fut finalement pas sélectionné. Trois prototypes du Flycatcher furent construits, et le premier (N163) effectua son premier vol en novembre 1922, le moteur étant alors un radial quatorze cylindres en double étoile Armstrong Siddeley Jaguar III de 400 ch. Ce propulseur fut plus tard remplacé par un radial neuf cylindres Bristol Jupiter, mais le Jaguar IV devint le moteur standard pour les appareils de production.

La spécification d'origine correspondait à un chasseur monoplace, capable d'opérer depuis un porte-avions (c'est-à-dire avec un train d'atterrissage à roues et une crosse d'appontage), mais aussi à un hydravion, et encore à un avion amphibie, et un prototype fut construit pour chacune des configurations. A ce moment (et jusqu'en 1926), des câbles d'arrêt disposés à l'avant et à l'arrière du pont étaient un standard à bord des porte-avions britanniques, et l'essieu portant les roues du train principal de l'exemplaire N163, fut alors doté de griffes en acier, afin d'accrocher ces câbles, alors que le chasseur roulait sur le pont après l'atterrissage. Des freins hydrauliques montés sur les roues contribuaient également à l'arrêt de l'appareil. Le second prototype (N164) fut doté de deux flotteurs et reçut un moteur Jaguar, et le troisième (N165) fut un type amphibie équipé d'un propulseur Jupiter.

Bien que la première commande d'avions de production ne fut que d'une petite dizaine d'exemplaires, les ordres d'achat ultérieurs passés à partir de 1930, portèrent le volume final de fabrication du Flycatcher à environ 190 exemplaires. La construction commença en 1923, et les livraisons furent réalisées plus tard dans cette même année, d'abord dans le Flight No. 402, qui reçut un peu plus de cinq machines. Par la suite, le chasseur Fairey équipa également les Flights Nos. 402, 403, 404, 405, 406, 407, et 408. Il fut en service actif à bord des porte-avions H.M.S. Argus, H.M.S. Courageous, H.M.S. Eagle, H.M.S. Furious, H.M.S. Glorious, et H.M.S. Hermes, dans de nombreux endroits du monde, et également dans des stations côtières au Royaume-Uni, en Méditerranée, dans les Indes Orientales, et en Chine. Prenant la place du Gloster (Nieuport) Nightjar, il devint le chasseur standard dans la Fleet Air Arm, avant l'arrivée du Hawker Nimrod, à partir de 1931, et fut finalement déclaré obsolète en avril 1935. Très populaire parmi les pilotes, facile à mener et très manoeuvrant, le Flycatcher fut l'un des avions qui servit à la Fleet Air Arm, à établir des tactiques de combat qui servirent durant la Deuxième Guerre mondiale.

Les ailes repliables étaient inutiles avec le Flycatcher, car sa forme compacte lui permettait d'utiliser les ascenseurs existants, sans l'emploi d'un tel système. Cependant, afin de faciliter le rangement à bord sous les ponts, la cellule pouvait être rapidement démontée en sections d'une longueur ne dépassant pas 13 pieds 6 pouces (4,11 m). Ce chasseur était de construction mixte bois et parties métalliques, et son revêtement était entoilé. Bien conçu pour son époque, il était doté de grands volets disposés sur une importante partie du bord de fuite des ailes hautes et basses. L'armement standard comprenait deux mitrailleuses Vickers de calibre 7,7 mm, montées de chaque côté du fuselage, sous le cockpit, et quatre petites bombes de 20 livres (9 kg) pouvaient être emportées sous les plans.


Plan d'un Flycatcher (origine : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson)

Source partielle : Fighters 1919-1939 - Kenneth Munson.

FLYCATCHER          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 400 ch                Armstrong Siddeley Jaguar IV                      
Envergure/Span 8,84 m     Longueur/Length 7,01 m     Hauteur/Height 3,66 m     Poids total/Weight 1.350 kg       
Vitesse/Speed 215 km/h à 1.520 m Plafond/Ceiling 5.790 m    Autonomie/Range 500 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939