Substitution d'accords

 

La substitution consiste à remplacer un accord par un autre dans une grille de manière à changer la coloration habituelle du morceau.
Cependant on ne peux pas remplacer n'importe comment, la réharmonisation du thème doit respecter la mélodie.



Substitution diatonique par relativité :

Elle correspond au remplacement d'un accord majeur (degré I ionien) par son relatif mineur (degré VI aéolien) ou l'inverse.

Exemples de remplacements:

Accord de base C7M (degré I Do) Dm7 (degré VI)
remplacé par Am7 (degré VI) F7M (degré I Fa)


Substitution diatonique par les notes communes :

Elle correspond au remplacement d'un accord par un autre composé en partie des mêmes notes.

Exemple de remplacement d'un Em7 par un C7M renversé (notes communes Mi/Sol/Si):

Accord de base Em7 Mi/Sol/Si/Ré
remplacé par C7M Do/Mi/Sol/Si
puis remplacé par C7M renversé Mi/Sol/Si/Do


Le schéma pourrait s'appliquer aussi bien à un Bm75b substitué par Dm6 par exemple (notes communes Ré/Fa/La):
Accord de base Bm75b Si/Ré/Fa/La
remplacé par Dm6 Ré/Fa/La/Sib
puis remplacé par Dm6 renversé La/Ré/Fa/Sib


Substitution tritonique :

Le décalage de type triton (trois tons), correspond à une quarte augmentée (Do -> Fa#, par exemple, ou une quinte diminuée, Do -> Solb). Il peut être utilisé dans une séquence II/V/I ou V/I pour remplacer le degré V. Celui-ci sera abaissé de trois tons pour obtenir l'accord de substitution.
En effet la tierce et la septième sont communes aux deux accords (Fa/Si et Si/Fa entre G7 et Db7 sur un II/V/I de Do). En musique tonale, cette substitution crée une tension (dissonance très mal vue au Moyen-Age), qui doit être résolue.

Exemple toujours en Do:

II/V/I de base (C7M) Dm7 (degré II) G7 (degré V) C7M (degré I)
remplacé par Dm7 Db7(G7 - trois tons) C7M


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page musique Retour partie musique/return to the music part