Savoia-marchetti-S.m.79 sparviero         

Savoia-Marchetti S.M.95

mai 1943 Savoia-S.8

Vue d'un S.M.95 (origine : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un S.M.95, immatriculation I-DALJ Cristoforo Colombo, de la compagnie Alitalia.

Le S.M.95, dessiné par Alessandro Marchetti, commença d'abord sa carrière, comme avion de transport militaire, le premier vol de son prototype ayant été effectué début mai 1943, avant la reddition des Italiens. Les moteurs étaient alors quatre radiaux Alfa Romeo AR.131 RC 14/50 d'une puissance unitaire de 850 ch, et ils furent remplacés plus tard par des 18 cylindres en double étoile AR.128 RC 18 de 930 ch. Ces derniers propulseurs furent aussi montés sur les deux autres S.M.95 finis avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe.

Succédant au trimoteur S.M.75, le S.M.95 était un quadrimoteur à aile basse et train classique entièrement rétractable, pouvant opérer sur des distances moyennes, et d'une capacité de 18 passagers. Son fuselage était long de 73 pieds (22,25 m), son poids total atteignait 47.300 livres (21.445 kg), son autonomie était de 1.240 miles (2.000 km), et son équipage était constitué de quatre ou cinq personnes. Après la guerre, le dessin du modèle évolua vers une version plus grande, afin de permettre au S.M.95 d'opérer sur des distances plus courtes, mais en emportant de 20 à 38 passagers dans une cabine pressurisée, et pour cela le fuselage fut allongé jusqu'à 24,75 m.

Malgré les bonnes qualités de vol de cet avion, la production de la version civile fut très limitée, et ne dépassa pas probablement la douzaine d'exemplaires, parmi lesquels, au moins trois furent construits par SAI-Ambrosini (Società Aeronautica Italiana), à Pérouse, Ombrie. Les S.M.95 de production furent dotés de propulseurs Alfa Romeo 128, de Bristol Pegasus 48 de 1.000 ch, ou encore de Pratt & Whitney R-1830-S13CG Twin Wasp de 1.215 ch. Afin d'aider la société Savoia-Marchetti à surmonter des difficultés financières, le ministère de l'Air italien avait passé commande de deux exemplaires dotés de moteurs Alfa Romeo, et un autre (probablement faisant partie des trois machines du temps de la guerre), fut employé un temps, à la fin de l'année 1945, pour assurer des liaisons entre la Grande Bretagne et le continent, en portant les couleurs de la Royal Air Force (mais sans immatriculation).

Cependant, la plupart des S.M.95 construits furent utilisés par la compagnie nationale Alitalia jusqu'en 1951, et ils furent ensuite remplacés par des modèles plus appropriés et plus modernes. Parmi les appareils employés par cette société, on trouvait les exemplaires I-DALF Antares, I-DALG Altaïr, I-DALH Alcione, I-DALI Aldebaran, I-DALJ Cristoforo Colombo, I-DALK Amerigo Vespucci, I-DALL Marco Polo, I-DALM également Marco Polo après la perte du premier du nom, I-DALN Sebastiano Caboto, et I-DALO Ugolino Vivaldi. En 1949, les liaisons assurées par ces avions étaient par exemple, Rome-Londres, Rome-Milan-Londres, et Rome-Nice-Paris. La compagnie L.A.T.I. (Linee Aeree Transcontinentali Italiane) exploita aussi quelques appareils de ce type, et la compagnie égyptienne S.A.I.D.E. (Services Aériens Internationaux d'Egypte), utilisa également cet avion pour des liaisons, comme celle allant du Caire à Tunis, pour du transport de courrier (septembre 1950).


Plan d'un S.M.95 (origine : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson)


Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

SAVOIA S.M.95       
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 1000 ch              Bristol Pegasus 48                                
Envergure/Span 34,28 m    Longueur/Length 24,77 m    Hauteur/Height 5,25 m     Poids total/Weight 22.000 kg      
Vitesse/Speed 315 km/h à 3000 m Plafond/Ceiling 6.800 m    Autonomie/Range 2.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils