Avro-549 aldershot                  

Avro Bison

année 1921 Avro-618 ten (619, 624, 642/2m)

Vue d'un Bison (photo : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford) Vue d'un avion biplan de reconnaissance Avro Bison, employé par la Royal Air Force.

Le Avro 555 Bison fut conçu pour répondre à une spécification du ministère de l'Air (Air Ministry Spec. 3/21), pour un appareil embarqué sur porte-avions, et destiné au repérage de navires et à la reconnaissance. Une commande de trois prototypes fut passée en octobre 1921, en même temps que trois exemplaires d'une machine faisant partie d'un projet concurrent présenté par Blackburn Aircraft, le R-1 Blackburn.

Le Avro 555, conçu par une équipe dirigée par Roy Chadwick, était un biplan à une paire de mâts d'entre plans de chaque côté, équipé comme le modèle Blackburn, d'un moteur douze cylindres en trois rangées Napier Lion, entraînant une hélice bipale. Le fuselage d'une grande profondeur était basé sur une structure en tubes d'acier soudés, avec un revêtement entoilé. Le cockpit ouvert du pilote était situé en partie haute de la cellule, au niveau du bord d'attaque du plan supérieur, et surplombait le capot du moteur, dessiné aussi fin que possible, et plongeant fortement vers le bas. Le radiateur était installé sous le propulseur, et l'ensemble était monté sur un bâti indépendant du reste de la cellule, de manière à faciliter les opérations de maintenance. Une cabine fermée et dotée de grandes fenêtres latérales rectangulaires, suffisamment haute pour que le personnel puisse se tenir debout à l'intérieur, contenait les postes du navigateur et de l'opérateur radio, avec leurs équipements. Un poste défensif pour un mitrailleur, était disposé en partie supérieure, au milieu du fuselage. Ce poste était doté d'une mitrailleuse Lewis de calibre 7,7 mm, montée sur anneau Scarff. L'appareil était aussi équipé d'une mitrailleuse Vickers de même calibre, tirant vers l'avant, et une petite charge de bombes pouvait être emportée sous les ailes.

Les ailes, de structure bois et revêtement entoilé, était d'envergures égales, et montées sans décalage, avec un léger dièdre sur les deux plans. L'élément supérieur était implanté directement sur le dessus de la cellule, et afin de faciliter le rangement à bord, les ailes étaient repliables. Les plans de queue étaient sans originalité, et les jambes du train d'atterrissage, de type classique fixe, portaient des roues reliées par un essieu. Des ballonnets de flottaison et une balise de détresse permettant de localiser par radiogoniométrie un appareil tombé en mer, étaient placés en partie arrière du fuselage.

Le premier prototype effectua son vol inaugural en 1921, puis par la suite, une commande d'une douzaine de machines fut passée. Cependant, l'avion connut des problèmes de comportement en vol à cause d'interférences entre le cockpit du pilote et le flux d'air passant au-dessus du plan supérieur. Ce défaut fut corrigé en reprenant le dessin sur le deuxième prototype, et déboucha sur l'élévation de la partie centrale de l'aile haute d'environ deux pieds (0,6 m), et le montage du plan haut avec un dièdre nul. Le vol de cette machine revue fut effectué en avril 1923. Les ordres d'achat d'avions de production qui suivirent, prirent en compte ces modifications qui furent incorporées dans le modèle Bison II, tandis que quelques Bison I furent modifiés dans un standard identique, et furent parfois désignés Bison IA. Un Bison I fut également équipé de flotteurs et d'un train d'atterrissage rétractable, mais les essais conclurent que ces équipements n'étaient pas adaptés pour un usage à bord de navires.

Bien que conçu pour un usage naval, le Bison fut mis en premier en service, afin de remplacer le Westland Walrus dans des missions de reconnaissance côtière, dans le Squadron No. 3 de la Royal Air Force, à Gosport, Hampshire, qui fut équipé de ce biplan de 1922 jusqu'à avril 1923. A ce moment, le Squadron No. 3 fut réorganisé afin de former plusieurs Fleet Spotter Flights de la Fleet Air Arm, et l'avion servit ensuite plusieurs années dans cette organisation militaire. Les Bison maritimes servirent à bord du H.M.S. Argus, du H.M.S. Eagle, et du H.M.S. Furious, et aussi dans des bases terrestres, à Gosport, en Angleterre, et à Hal Far, à Malte. Ces appareils, construits au total en environ 55 exemplaires, furent retirés en 1929, puis remplacés par des Fairey IIIF.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

BISON II            
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 450 ch                Napier Lion II                                    
Envergure/Span 14,02 m    Longueur/Length 10,97 m    Hauteur/Height 4,32 m     Poids total/Weight 2.780 kg       
Vitesse/Speed 170 km/h             Plafond/Ceiling 3.700 m    Autonomie/Range 580 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939