Yakovlev-Yak-12   creek                  

Yakovlev Yak-18 (Nanchang CJ-5/CJ-6)

année 1946 Yakovlev-Yak-18t

Vue d'un Yak-18 (photo : Michael Schmidt) Vue d'un appareil d'entraînement biplace Yak-18 (code OTAN "Max"), immatriculation D-EYAK, cn 1. Bottenhorn, district de Dresde, Allemagne, mai 2005.

En mai 1945, Alexander Sergeyevich Yakovlev (1906-1989) démarra la conception de l'avion biplace d'entraînement primaire Yak-18. Il était conçu pour remplacer les Yak UT-2 et Yak-5 encore en service dans les forces aériennes soviétiques et largement utilisés dans le cadre de la DOSAAF (organisation "bénévole" de coopération avec les forces armées, dont les cadres étaient tous des militaires en retraite ou en activité et qui formait techniquement les jeunes gens avant leur service militaire). Le nouvel avion équipé d'un moteur radial Shvetsov M-11 cinq cylindres vola un an plus tard.

Le Yak-18 développement de l'UT-2 doté d'un train rentrant et d'un cockpit fermé se révéla très facile à construire et à maintenir. La première version qui emportait deux pilotes placés en tandem fut utilisée principalement pour la formation, les modèles suivants furent le Yak-18A doté d'un moteur plus puissant (260 ch), le Yak-18U équipé d'un train tricycle semi-rétractable et le Yak-18P, machine monoplace destinée à la voltige.

Dans les années 1960 et 1970, certains Yak-18 furent adaptés au vol acrobatique de compétition avec l'adaptation progressive d'un moteur plus puissant et d'un train tricycle. La construction originale en tubes d'acier et le revêtement entoilé fut remplacée par une faisant appel à des matériaux plus modernes. Le Yak-18 fut produit à environ 11.000 exemplaires en onze variantes par les usines de Arsenyev, Kharkov et Saratov (Russie), Becau (Roumanie) et en Chine.

Les appareils construits en Chine furent nommés Nanchang CJ-5, de nombreux exemplaires furent exportés en particulier en Corée du Nord ou ils furent utilisés comme bombardiers. Le CJ-6 fut une variante développée localement.

Les versions les plus récentes du Yak-18 furent le 18T à quatre ou cinq places et le biplace Yak-54. Le Yak-18T qui emportait deux pilotes et deux passagers était un grand appareil polyvalent utilisé pour la voltige, la formation, le transport, la reconnaissance photographique ou encore comme avion ambulance. Doté d'un propulseur M14P radial et d'un train tricycle rétractable, il était facile à piloter et pouvait être doté d'un équipement pour le vol sur le dos.


Vue d'un Nanchang CJ-6A, appareil chinois dérivé du Yak-18, et équipé d'un train d'atterrissage tricycle. Vue d'un Nanchang CJ-6A (photo : Tom Turner)


Yak-18              
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 240 ch                Ivchenko AI-14R                                   
Envergure/Span 10,60 m (34 ft 9.3 in) Longueur/Length 8,07 m (26 ft 5.7 in) Hauteur/Height                 Poids total/Weight 1.060 kg (2.340 lb) 
Vitesse/Speed 255 km/h (160 mph)                  Plafond/Ceiling 5.060 m (16.600 ft)  Autonomie/Range 710 km (440 miles)  


Retour partie aviation/return to the airplane part Index  Table des matières/table of contents Avions militaires de la période guerre froide/military aircrafts of the Cold War period