Curtiss-Navy nc                  

Curtiss O-1 Falcon

année 1924 Curtiss-P-40 warhawk

Vue d'un Curtiss O-1/A-3 (origine : Encyclopedia of Flight 1848-1939 - J. Batchelor, M.V. Lowe) Vue d'un biplan biplace Curtiss O-1 en version militaire A-3.

Gagnant presque un statut légendaire aux Etats-Unis, durant la fin des années 1920 et le début des années 1930, les séries des monoplaces de chasse Curtiss Hawk et la famille des biplaces d'observation et d'attaque Falcon furent des avions importants mis en service en première ligne dans l'U.S. Army Air Corps, suivant sa création en 1926. La série des Falcon prit vie en 1923-1924, avec un compétiteur (référencé XO-1) présenté dans un concours destiné à trouver un remplaçant au vieillissant de Havilland D.H.4 d'observation. Le Douglas XO-2 fut déclaré vainqueur, mais le prototype du modèle Curtiss, équipé d'un moteur Packard 1A-1500 de 510 ch pour les essais de 1925, fut finalement accepté. Cependant ce propulseur ne répondant pas à la demande, fut remplacé sur le modèle de production, par un Curtiss V-1150 d'une puissance de 435 ch.

La fabrication fut commencée en 1925, et la série du réussi biplace d'observation O-1, lancée à ce moment, fut terminée par le O-16 de 1931. L'avion était un biplan classique, solide et polyvalent, avec des ailes étagées en bois dotées d'une seule paire de mâts d'entre plans de chaque côté. La cellule était basée sur un treillis de tubes d'aluminium, avec des tirants en acier. La gouverne de direction était compensée, et le train conventionnel fixe comprenait un patin de queue, remplacé plus tard par une roulette. En version militaire, l'armement comprenait une mitrailleuse synchronisée tirant vers l'avant et deux défensives manoeuvrées par l'observateur, montées sur anneau Scarff dans le poste dorsal.

Certains modèles individuels furent configurés pour le transport de personnalités ou pour l'entraînement, avec le montage d'une double commande. En parallèle, fut créée une série d'avions d'attaque et de bombardement léger, sous la désignation A-3, quelques-uns étant équipés d'un important armement pour l'époque constitué de quatre mitrailleuses Browning M1919 de calibre 7,62 mm tirant vers l'avant, complété de l'armement défensif standard en poste dorsal. En plus, l'appareil pouvait emporter jusqu'à 200 livres (environ 90 kg), de bombes sous les ailes. Le modèle A-3 était équipé d'un moteur douze cylindres en V Curtiss V-1150 (D-12), et n'emportait pas l'équipement de prise de vues photographiques installé sur le O-1.

Le O-11 fut un développement du O-1 doté d'un moteur Liberty douze cylindres en V inversé de 420 ch, ce qui en fit la machine la plus rapide de la gamme, avec une vitesse maximale approchant 150 mph (240 km/h). Un dérivé destiné à l'U.S. Navy, la ligne F8C, fut développée depuis l'avion d'origine O, en adaptant un moteur radial Pratt & Whitney R-1340 Wasp, et cette machine fut à l'origine de la fameuse série d'avions d'attaque, d'observation, et de chasse Helldiver. Un autre modèle ultérieur destiné à l'U.S. Army Air Corps, fut le O-39. Egalement, comme pour les autres modèles de la série Falcon, il y eut des échanges lors de la conception et l'équipement des modèles de la série Curtiss P-1/P-6 Hawk.

La production totale du O-1 dépassa la centaine d'exemplaires, comme celle du A-3 d'attaque, et celle du plus évolué O-39 à cockpit semi-fermé atteignit une dizaine de machines. Plus de cent F8C furent achetés par l'U.S. Navy. Un grand nombre de moteurs différents furent essayés sur l'ensemble de la série O-1, mais la plupart conservèrent le typique plan supérieur légèrement en flèche.

En plus des variantes militaires américaines, il y eut plusieurs clients à l'étranger, dont la Colombie (avec également des appareils montés sur flotteurs), le Pérou, et il est possible que ces avions aient été vus en action des deux côtés, lors d'un conflit entre les deux pays, en 1932. Le Chili et le Brésil employèrent aussi cet appareil et une ligne civile de Falcon fut développée pour le marché domestique aux Etats-Unis. Le biplan fut utilisé pour du transport de courrier et un unique exemplaire particulier fut employé par le fameux pilote Charles Augustus Lindbergh (1902-1974).


Vue d'un Curtiss O-1 (origine : Icare numéro 154, U.S. Air Mail Service) Vue d'un biplan biplace Curtiss O-1 en version transport de courrier. Appareil équipé d'un phare d'atterrissage sous l'aile basse droite exploité par la compagnie National Air Transport (NAT).

Sources partielles : Encyclopedia of Flight 1848-1939 - J. Batchelor, M.V. Lowe, et Icare numéro 154, U.S. Air Mail Service (1995).

O-1E                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 430 ch                Curtiss V-1150-5                                  
Envergure/Span 10,06 m (33 ft 0.1 in) Longueur/Length 8,28 m (27 ft 2 in) Hauteur/Height 3,12 m (10 ft 2.8 in) Poids total/Weight 2.030 kg (4,480 lb) 
Vitesse/Speed 230 km/h à 0 m (140 mph at sea level) Plafond/Ceiling 4.660 m (15,290 ft)  Autonomie/Range 1.010 km (630 miles) Endurance/Endurance                     


Retour partie aviation/return to the airplane part Index  Table des matières/table of contents Avions militaires d'entre les deux guerres mondiales/military aircrafts from between the two world wars