De havilland-D.h.110 sea vixen         

De Havilland D.H.114 Heron

mai 1950 De havilland-F.b.50 venom

Vue d'un Heron Series 2 Vue et plan d'un Heron Series 2 de la Royal Jordanian Air Force.

L'idée du Heron (héron, en français), fut considérée à l'origine par de Havilland, en 1945, au moment ou le premier D.H.104 Dove était proche de son achèvement. De la même manière que le Dove représentait une version moderne du concept du Dragon Rapide, le Heron fut prévu comme une contrepartie évoluée du quadrimoteur D.H.86. Cependant, la compagnie de Havilland pressentait que le marché serait mieux servi si les efforts étaient concentrés sur le Dove pour l'instant, et la conception du quadrimoteur dérivé fut en conséquence différée d'environ quatre années.

La philosophie d'un dessin simple et d'un coût en opérations réduit fut appliquée sur les deux avions, et le Heron fut globalement, une version agrandie (fuselage, ailes) du Dove, employant de nombreux composants de ce dernier, équipée de quatre moteurs en ligne Gipsy Queen 30 d'une puissance unitaire de 250 ch, et dotée d'un train tricycle fixe. Le prototype immatriculé G-ALZL, effectua son vol inaugural à Hatfield, Hertfordshire, en mai 1950. Ultérieurement, les plans de queue initiaux furent remplacés par des éléments horizontaux montés en position basse avec un dièdre prononcé, et de nouveaux moteurs Gipsy Queen furent successivement montés sur le prototype, jusqu'à arriver au Gipsy Queen 30 Mk. 2, qui équipa aussi le premier modèle de production, Heron Series 1.

Les premiers clients furent la compagnie New Zealand National Airways Corporation, qui mit le premier de ses quatre exemplaires (ZK-AYV Matuku), en service en avril 1953, et la compagnie Braathens S.A.F.E. (South American & Far East Airtransport), qui reçut trois exemplaires. Cependant, pendant ce temps, la septième machine (G-AMTS), fut dotée d'un train d'atterrissage rentrant, et son premier vol fut réalisé en décembre 1952. Cet équipement, qui n'apportait un supplément de poids que d'environ 165 livres (75 kg), améliora tant les performances de l'appareil et réduisit sa consommation de carburant, que cette évolution fut désignée Heron Series 2, ce modèle remplaçant le Heron 1, en version standard.

La production du Heron fut poursuivie de manière lente, mais continue, et environ 150 machines de ce type furent finalement livrées entre 1952 et 1964. Ces avions furent fournis en version civile ou militaire, partout dans le monde, dans plus de trente pays. La capacité de l'appareil civil était de 14/17 personnes, ou 6/8 en version affaires ou transport de personnalités. Des compagnies commerciales, comme Braathens, Garuda, Jersey Airlines, ou U.A.T., Union Aéromaritime de Transport, employèrent cet appareil ainsi que les forces aériennes de la Jordanie et de la Malaisie. Au Royaume-Uni, la Royal Air Force mit en service quelques appareils de type C.3 (C. Mk. 3), dans le Queen's Flight, et un au moins fut fourni aux services de l'Attaché de l'Air, à Washington D.C., Etats-Unis. Le Heron fut aussi l'avion de transport personnel du roi Fayçal II d'Irak, de Hussein de Jordanie, du prince Talal d'Arabie Saoudite, du sultan du Maroc, et du président N'Krumah du Ghana.

Le modèle fut également modifié, ainsi parmi les Heron vendus aux Etats-Unis, de nombreux furent équipés par Riley Aeronautics Corporation, de moteurs Lycoming IO-540 de 290 ch. D'autres modifications plus radicales furent par exemple, le Saunders ST-27, doté d'un fuselage allongé, et recevant deux turbopropulseurs. Au Japon, cinq Heron 1B exploités par Tao Airways, furent équipés de moteurs Continental IO-470D de 260 ch. Le premier exemplaire de ce lot vola pour la première fois en novembre 1964, et la certification fut obtenue au Japon, au début de l'année 1965.

Avec presque le double de la capacité du Dove, des performances sur les terrains d'aviation similaires, et le facteur de sécurité apporté par les quatre moteurs, une caractéristique peu courante sur un avion de cette taille, le Heron resta en service de nombreuses années. Quelques exemplaires étaient encore exploité au Royaume-Uni, et en Australie, à la fin des années 1990.

Plan d'un Heron Series 2

Vue d'un de Havilland D.H. 114 Heron 1B, immatriculé G-ANFE, cn 14034, de la compagnie Gulf Aviation. Vue d'un Heron de la compagnie Gulf Aviation (photo : Pictorial History of BOAC and Imperial Airways Kenneth Munson)

Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

D.H.114             
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 250 ch               Bristol Siddeley Gipsy Queen 30 Mk. 2             
Envergure/Span 21,79 m    Longueur/Length 14,78 m    Hauteur/Height 4,75 m     Poids total/Weight 6.120 kg       
Vitesse/Speed 350 km/h à 900 m Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 2.870 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils