Bristol-170 freighter                

Bristol 175 Britannia

août 1952 Bristol-Beaufighter

Vue d'un Britannia 312 de la compagnie Monarch Airlines (photo : Kjell Nilsson) Vue d'un Bristol 175 Britannia 312 de la compagnie Monarch Airlines. Immatriculation G-AOVI, cn 12926. Stockholm, Suède, juillet 1971. Cette compagnie exploita jusqu'à huit appareils de ce type entre 1967 et 1976 (modèles ex BOAC, 312F G-AOVF, 312 G-AOVG/G-AOVH/G-AOVI/G-AOVL, ex El Al, 313 G-ARXA, ex Transcontinental S.A., 308F G-ANCF, et ex Ghana Airways, 309 G-ANCH.

Le Britannia, ou Bristol Type 175, fut un des nombreux projets soumis en réponse à une spécification (Spec. C. 2/47), datant d'avril 1947, pour un avion destiné à répondre aux futurs besoins de la BOAC. De ceux-ci, la compagnie aérienne sélectionna un relativement petit avion (48 places) équipé de moteurs à pistons Centaurus, et en juillet 1948, trois prototypes furent commandés par le ministère de l'Approvisionnement (Ministry of Supply). Quatre mois plus tard, la compagnie BOAC indiqua qu'elle aurait besoin d'environ 25 de ces machines. Seuls les six premiers exemplaires devaient recevoir des moteurs Centaurus, le reste devant être équipé de turbopropulseurs Proteus qui avaient été proposés en motorisation alternative, tout au long de la conception, et la taille de l'avion fut augmentée, afin que sa capacité passe à 74 sièges.

En prévision, seulement deux prototypes (Britannia 101) furent fabriqués, le premier (G-ALBO) effectua son vol inaugural en août 1952, avec des moteurs Proteus 625, et le second (G-ALRX), fut équipé de Proteus 705. La production qui suivit fut de quinze Britannia 102 fournis à BOAC, qui furent mis en service, après quelques retards de développement, sur les routes de la compagnie, en Afrique du Sud début février 1957, et un mois plus tard, sur les routes vers l'Australie, puis celles vers le Japon. La compagnie BOAC avait réservé les dix dernières machines de cette commande, pour une version agrandie, capable d'effectuer des voyages sans escale sur l'Atlantique Nord, avec également une charge utile plus intéressante. Le premier appareil apparu sous cette forme fut le Britannia 300 équipé de Proteus 755 de 4.120 ch et doté d'une cabine agrandie de 3,12 m, dont la capacité passait à 133 passagers en classe touriste. Le prototype de cette série fut le Britannia 301 (G-ANCA), qui effectua son vol inaugural fin juillet 1956. Il fut suivi par une petite dizaine d'appareils de production, dotés de réservoirs de carburant d'une capacité supérieure, prévus comme Britannia 302 pour BOAC, dont l'ordre d'achat pour cette variante fut entre-temps réduit à cette quantité. Cependant, finalement, la compagnie anglaise renonça à cet appareil, qui fut fabriqué et livré comme Britannia 302 (deux exemplaires pour Aeronaves de Mexico), 305 (deux ex. pour Transcontinental S.A.), 307 (deux ex. pour Air Charter), et 309 (un ex. pour Ghana Airways). Les cinq derniers appareils devaient être fournis à Northeast Airlines, mais cette compagnie américaine fut dans l'impossibilité de les financer par elle-même.

Le principal modèle long rayon d'action fut le Series 310. Son prototype, le Britannia 311 (G-AOVA) vola pour la première fois début décembre 1956, il fut plus tard converti en 312 pour BOAC, mais fut finalement réorienté afin de remplacer comme machine de développement, le 301 G-ANCA qui avait été accidenté début novembre 1957. La compagnie BOAC passa commande de dix Britannia 312 en août 1955, et cette quantité fut portée ultérieurement à 18 exemplaires. Les premières livraisons furent effectuées en septembre 1957, puis le service transatlantique fut démarré en décembre suivant. Les Britannia (Series 100 et 310) furent exploités par de nombreux opérateurs mondiaux associés à BOAC.

Les vols transatlantiques furent aussi ouverts par la compagnie israélienne El Al (Britannia 313) et Canadian Pacific (314), et d'autres clients furent Hunting Clan (deux 317) et Cubana de Aviación. (quatre 318). Trois Britannia 252 et vingt 253, globalement similaires au Series 310, à l'exception d'une large porte de chargement située à l'avant, furent construits par Short Bros. pour le compte du Transport Command de la R.A.F., et ces machines livrées en 1959 et 1960, reçurent la désignation Britannia C. Mk. I. Le dernier stade de développement du Britannia fut le Series 320 qui différait principalement en étant équipé de turbopropulseurs Proteus 765 de 4.445 ch. Les seuls appareils de cette série furent deux 324 destinés à Canadian Pacific, mais un Britannia 312, un 313, et deux 318 furent aussi construits selon un standard identique, et d'autres Series 310 furent également dotés de moteurs Proteus 765.

La construction totale du Britannia, étalée entre 1952 et 1960, atteignit environ 85 exemplaires. La compagnie BOAC retira sa quinzaine de premiers exemplaires Series 100 en novembre 1962, après seulement cinq annnées d'exploitation, puis les avions de sa flotte long rayon d'action en 1965, la plupart de ces derniers étant cédés à la compagnie British Eagle International Airlines, qui fut un temps, le plus grand opérateur indépendant de cet avion de ligne. Le développement du Britannia fut achevé alors que la France, le Royaume-Uni, et les Etats-Unis étaient sur le point de mettre en service des avions de transport doté de réacteurs, et la production du modèle fut limitée. Cependant, silencieux à l'extérieur et d'un comportement en vol souple, le Britannia fut très apprécié des passagers et constitua un modèle parmi les avions de ligne dotés de turbopropulseurs.

Le modèle fut à la base de deux variantes conçues par la société canadienne Canadair, l'avion de transport de passagers et de fret CL-44 Forty-Four (ou CC-106 Yukon en version militaire), et l'appareil militaire de patrouille maritime CL-28 Argus.


Vue d'un Bristol 175 Britannia 102 de la compagnie BOAC. Immatriculation G-ANBN, cn 12915, Tokyo, Haneda International, Japon, mai 1960. Vue d'un Britannia 102 de BOAC (photo : Mel Lawrence)

Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

BRITANNIA 312       
Moteurs(s)/Engine(s)   4 turbopropulseurs de 4445 ch                      Bristol Proteus 765                               
Envergure/Span 43,37 m    Longueur/Length 37,87 m    Hauteur/Height 11,43 m    Poids total/Weight 83.915 kg      
Vitesse/Speed 650 km/h à 6400 m Plafond/Ceiling 7.300 m    Autonomie/Range 6.695 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils