Breguet-393t                  

Breguet 410

année 1931 Breguet-460 vultur

Vue d'un Breguet 411 (origine : Gallica - l'Aéronautique, Paris, mars 1932) Vue d'un sesquiplan bimoteur multiplace de combat Breguet 411, équipé de moteurs Hispano-Suiza 12 Hb de 500 ch.

Le sesquiplan prototype Breguet 410, fut conçu par Breguet Aviation pour répondre à une spécification émise par le Service Technique de l'Aéronautique (STAé) du gouvernement français, vers la fin des années 1920, correspondant à un type de bombardier et appareil de reconnaissance, désigné multiplace de combat (programme M4).

Cette première version ne fut construite qu'en un seul exemplaire, et son vol inaugural fut effectué en 1931. Sa motorisation était alors constituée de deux propulseurs Hispano-Suiza douze cylindres en V à refroidissement liquide. La silhouette de cet avion était un peu particulière, puisque afin d'assurer une défense maximale et de réduire les angles morts, la partie arrière de sa cellule était constituée d'une sorte de poutre portant les éléments de queue. Le projet de Breguet fut mis en concurrence avec ceux de plusieurs constructeurs (dont Blériot et la S.P.C.A., Société Provençale de Constructions Aéronautiques), et finalement, malgré les bonnes qualités au combat du Bre-410, ce fut l'étude du Amiot 143 qui fut retenue.

La construction du Bre-410 était entièrement métallique, avec un revêtement en Duralumin, et était proche sur beaucoup de points, de celle du Breguet 27. Le longeron du plan inférieur était continu et pouvait être vu comme la base de l'appareil, en portant les chaises triangulaires en acier supportant le fuselage, les fourreaux d'atterrissage en acier, les supports de moteurs en Duralumin, et les attaches des mâts. Cette aile inférieure contenait aussi les deux réservoirs de carburant cylindriques d'une capacité unitaire de 300 litres. Les ailes hautes étaient basées sur deux longerons identiques, et portaient des volets et des ailerons. L'incidence du plan horizontal de queue pouvait être réglée au sol. Contrairement à ce qui pouvait se faire chez d'autres constructeurs, de nombreux équipements, amortisseurs, freins, radiateurs, hélices, étaient réalisés par Breguet. L'équipage standard comprenait trois personnes, un pilote, un mitrailleur avant logé dans la tourelle frontale équipée de deux mitrailleuses, et un autre logé dans la tourelle orientable située en arrière du cockpit, et dotée d'un armement identique. Aussi, suivant les missions, l'équipage pouvait être porté à cinq membres, avec en plus un navigateur-bombardier et un second pilote ou un mécanicien. Le poste de pilotage était double, avec les deux places en tandem, côté gauche de l'habitacle.

La machine développée à la suite du Bre-410 fut le Breguet 411, une variante améliorée et légèrement modifiée, qui vola en 1932. Cependant, comme son prédécesseur, ce modèle fut rejeté par les autorités françaises. Le Breguet 413 fut une autre version améliorée, dotée de moteurs plus puissants Hispano-Suiza 12 Ybrs. Quelques exemplaires furent construits pour le compte de l'armée de l'air française, et le premier d'entre eux vola pour la première fois en février 1933. Une autre variante fut encore le Breguet 414 doté de moteurs radiaux Gnome-Rhône 14Kdrs, qui effectua son premier vol en novembre 1933. Une dernière version améliorée, désignée Breguet 420 (M.4), dotée de moteurs Gnome-Rhône 14K, et modifiée au niveau de la partie arrière de la cellule et des éléments de queue, vola pour la première fois en août 1936 aux mains du pilote Michel Détroyat, mais les améliorations au niveau des performances et des qualités de vol, furent finalement insuffisantes pour que le modèle soit retenu pour une production.

Le bombardier Br-41 (M.4) (probablement Bre-413 M.4) fut présenté au 14e Salon de l'Aviation, tenu en novembre 1934, à Paris, deux ans après qu'il ait été montré lors d'une exposition précédente, sous forme de maquette en échelle réduite. L'appareil était décrit comme un engin à missions multiples, sesquiplan métallique à deux moteurs dotés d'un compresseur, d'une puissance unitaire de 800 ch. Les caractéristiques de l'appareil prévu pour remplir plusieurs rôles, bombardement de jour et de nuit, combat et observation, étaient, poids annoncé allant de 5.800 à 7.200 kg, dont 2.300 à 3.700 kg de charge utile, vitesse de 310 km/h, plafond de 10.000 m, et capacité à monter rapidement. Une évolution du Breguet 410 fut le plus moderne monoplan conservant une certaine similitude côté cellule, avec l'appareil d'origine, mais doté d'un train principal rentrant, le Breguet 460.


Vue d'un Breguet 414 (origine : Gallica - l'Aéronautique, Paris, décembre 1933) Vues partielles et aménagements d'un bombardier Breguet 414, de gauche à droite, poste de visée et tourelle avant sous coupole, montage d'un moteur radial Gnome-Rhône 14Kdrs, poste de tir arrière et tourelle sous le fuselage (les appuis-pieds sont rappelés en position escamotée).

Source partielle : site web Wikipedia.

Br-410              
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 500 ch               Hispano-Suiza 12 Hb                               
Envergure/Span 20,20 m    Longueur/Length 11,49 m    Hauteur/Height 5,06 m     Poids total/Weight 4.520 kg       
Vitesse/Speed 310 km/h             Plafond/Ceiling 10.000 m   Autonomie/Range 1.300 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions militaires 1919-1939Avions militaires 1919-1939