Aviatik-C.i          

Aviation Traders ATL.98

juin 1961 Avorio-prassone-Ballons

Vue d'un ATL.98 (photo : Steve Williams) Vue d'un avion de transport Aviation Traders ATL.98, Carvair, de la compagnie British Air Ferries, immatriculation G-ASDC, cn 10273/7. Coventry - Baginton, West Midlands, Royaume-Uni, mai 1973.

Le besoin d'un avion comme le Carvair surgit à la fin des années 1950, quand Air Charter Ltd. de Southend, Essex, un associé de Aviation Traders (Engineering) Ltd., commença à rechercher un remplaçant à ses vieillissants Bristol Freighter. Ce qui était désiré était un appareil quadrimoteur, capable d'emporter cinq véhicules et 25 passagers sur des distances assez longues, et qui aurait été comparativement d'un coût réduit, à l'achat et en opérations. Aucune machine existante ne remplissait ces conditions, et le coût d'une conception entièrement nouvelle aurait été prohibitive. Aviation Traders releva la défi en proposant une adaptation d'un modèle existant, le Douglas DC-4, en combinant ainsi les bénéfices d'emploi d'un appareil déjà éprouvé, avec un coût initial bas. Avec l'assistance technique du constructeur Douglas, Aviation Traders commença la conversion d'une première machine, les modifications consistant principalement en le remplacement de la partie avant par un élément plus long entièrement nouveau, doté d'une large porte frontale articulée sur le côté permettant le chargement de véhicules, et le montage d'un élément vertical de queue plus grand issu du DC-7. Le poste de pilotage avait été déplacé dans une partie surélevée au-dessus de la porte de chargement.

L'avion fut nommé Carvair (une contraction de 'car-via-air'), et le premier appareil issu de la conversion, immatriculé G-ANYB, effectua son premier vol à Southend en juin 1961. Cet appareil avait déjà volé 37.000 heures comme un DC-4. En mars 1962, le Carvair fut mis en service par la compagnie Channel Air Bridge, une division de Air Charter (intégrée plus tard dans British United Air Ferries), sur des lignes de transport de véhicules sur longue distance vers l'Europe continentale. La soute principale du Carvair était d'une longueur de 68 pieds (20,73 m), et pouvait contenir quatre grands véhicules ou cinq d'une taille moyenne. La cabine d'une longueur de 3,71 m, était située vers l'arrière et pouvait accueillir 22 passagers, et avec un compartiment à bagages d'une capacité de 4,27 m3 situé sous la plancher, la capacité interne totale atteignait 131,1 m3. L'aménagement pouvait être transport de passagers, avec dans ce cas, une capacité maximale de 85 personnes, ou transport mixte passagers et fret.

La compagnie British United Air Ferries mit en service une dizaine de Carvair, qui pouvaient opérer aussi bien sur des routes courtes que sur des longues. La compagnie irlandaise Aer Lingus utilisa également trois exemplaires de ce quadrimoteur (immatriculations EI-AMP, EI-AMR, et EI-ANJ), une particularité de ces avions étant qu'ils pouvaient transporter aussi bien, des passagers, des véhicules, des marchandises, et qu'ils avaient été aménagés aussi pour le transport de chevaux de course. La compagnie Aviaco employa deux exemplaires, pour des vols mixtes à partir de l'Espagne, vers la France et les îles Baléares. La société Compagnie Air Transport, qui exploita deux de ces avions de transport ayant appartenu auparavant à Interocean Airways, Luxembourg, les convertit en appareils de transport de passagers d'une capacité de 55 places. Egalement, la compagnie Ansett-A.N.A. (Australian National Airways) en Austalie, exploita deux Carvair, uniquement pour du transport de fret, ces avions ayant une porte frontale légèrement élargie.

The Carvair fut utilisé principalement par British United Air Ferries, son successeur British Air Ferries (en septembre 1967), Aer Lingus, et par d'autres opérateurs. Il fut employé pour des missions sous contrat des Nations Unies, au Congo-Kinshasa durant les années 1960-1964, et fut employé par British Air Ferries, son dernier opérateur en Europe, jusque dans les années 1970. Le Carvair, issu de conversion, fut construit au total en un peu plus de vingt exemplaires. Aviation Traders proposa également des adaptations issues de DC-6, DC-6B, et DC-7, avec en option le montage de turbopropulseurs Rolls-Royce Dart, mais ces projets pas poursuivis.


- Le Aviation Traders ATL.98 au cinéma : l'appareil de la compagnie British United Air Ferries (immatriculation G-ASDC, cn 10273), apparaît lors du chargement en soute de la Rolls-Royce Phantom III de Auric Goldfinger, pour un voyage vers la Suisse, dans le film "Goldfinger" sorti en 1964. Les acteurs principaux de ce James Bond réalisé par Guy Hamilton étaient Sean Connery, Gert Fröbe, Honor Blackman, Shirley Eaton et Toshiyuki Sakata (dit Harold Sakata) dans le rôle du garde du corps Oddjob, avec son fameux chapeau melon. Un Lockheed L-1329 JetStar, avion personnel de Goldfinger piloté par Pussy Galore, apparait également dans ce film, lors d'un vol avec le héros, entre la Suisse et le Kentucky, Etats-Unis.

Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

ATL.98              
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 1450 ch              Pratt & Whitney R-2000-7M2 Twin Wasp         
Envergure/Span 35,82 m    Longueur/Length 31,27 m    Hauteur/Height 9,09 m     Poids total/Weight 33.475 kg      
Vitesse/Speed 340 km/h à 3.050 m Plafond/Ceiling 5.700 m    Autonomie/Range 3.700 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils